Le syndicats de la Fonction publique demande une hausse conséquente des salaires – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le syndicats de la Fonction publique demande une hausse conséquente des salaires

Le syndicats de la Fonction publique demande une hausse conséquente des salaires

Le point focal sur lequel ont insisté ce samedi les syndicats de la fonction publique, lors d’une conférence de presse organisée à Alger, est la majoration des points indiciaires qui aura une incidence directe sur l’augmentation des salaires.

Tout en saluant les récentes déclarations du président de la République lors du dernier Conseil des ministres ayant trait à la publication des statuts particuliers et des régimes indemnitaires de certains corps de métiers, au plus tard au mois de février prochain, les syndicats ont lancé un appel pour être associés à cette révision afin qu’elle soit à la hauteur des attentes des fonctionnaires pour l’amélioration de leur pouvoir d’achat.

Plusieurs secteurs de la fonction publique étaient représentés à travers leurs syndicats à cette conférence de presse, à l’instar de l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF), du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire (CNAPEST), du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) et d’une dizaine d’autres syndicats, tous regroupés sous la bannière de la Confédération des syndicats algériens (CSA).

Son coordinateur, Djamel Ghoul, a, d’emblée, souligné l’appréciation par les membres de la confédération des instructions du président de la République pour la révision des statuts et des régimes indemnitaires ainsi que ses récentes déclarations, en l’occurrence celle où le président Tebboune souligne que « les professions telles que l’éducation, la santé, l’enseignement supérieur et l’imamat sont des professions qui encadrent la société (…) qui ont des dimensions élevées et ne sont pas uniquement des emplois. Par conséquent, ces lois doivent inclure une réelle valeur ajoutée à ces professions, en particulier en termes sociaux ».

Ghoul a déclaré, dans ce sillage : « Nous appelons à ce que les syndicats soient associés à l’enrichissement de ces textes dans le cadre du dialogue social tel que prôné par le chef de l’Etat », et ce « afin de traduire concrètement la volonté du président de la République quant à la révision des statuts particuliers et des régimes indemnitaires qui puissent répondre aux aspirations des membres de ces secteurs pour l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles ».

Les différents représentants des syndicats présents ont tenu à mettre en exergue le fait qu’une réelle augmentation des salaires passe notamment par une révision en profondeur de la grille des salaires et une majoration conséquente des points indiciaires. Ils appellent également à la revalorisation du montant des primes octroyées ainsi qu’à la révision des nomenclatures des différents grades de la fonction publique.

En outre, les syndicats de la fonction publique appellent à la création de l’observatoire national du pouvoir d’achat. Une instance nécessaire, selon eux, afin de refléter la réalité sociale où, souvent, les augmentations des salaires sont suivies par une forte augmentation des produits de consommation, ce qui annihilent les effets voulues de ces augmentations.

Par ailleurs, les syndicats de la fonction publique ont lancé un appel au président Tebboune pour l’ouverture d’un débat sur les deux lois relatives à l’exercice du droit syndical, à la prévention des conflits en milieu de travail ainsi qu’à la suppression de l’article 87 bis du code du travail.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email