-- -- -- / -- -- --
Culture

Symbiose : 6e Festival international de musique symphonique

Symbiose : 6e Festival international de musique symphonique

Le mélomane est convié à la sixième édition du Festival culturel international de musique symphonique, dès demain, vendredi 12 septembre, au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi à Alger, à 19h, pour une ouverture avec l’Orchestre symphonique national algérien, dirigé par Amine Kouider. 

Huit jours durant, le sixième Festival culturel international de musique symphonique verra la participation de diverses formations classiques originaires de dix-neuf pays dont la Belgique qui est l’invitée d’honneur, cette année, avec son ensemble musical, le Septet de l’Orchestre royal de chambre de Wallonie-Bruxelles. Une vingtaine de concerts de musique symphonique animera les soirées du Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA) dont l’acoustique se prête au mieux au genre. La soirée d’ouverture, demain, vendredi, sera assurée par l’Orchestre symphonique national (OSN) qui sera dirigé par le chef Amine Kouider. En première partie, l’assistance appréciera les opéras les plus populaires de l’Italien Giuseppe Verdi, et en seconde partie la symphonie numéro six du Russe Piotr Ilitch Tchaïkovski.

De son côté, La soprano d’origine malgache, Catherine Manandaza, va y interpréter les extraits du compositeur italien déjà « adoré par les foules de son temps » comme l’a affirmé ce mardi le chef d’orchestre Amine Kouider, lors de la conférence de presse donnée par M. Bouazzara Abdelkader, commissaire du festival et directeur de l’OSN. Aux côtés de formations originaires d’Europe où la musique symphonique est née, telles que celles de la Russie, d’Autriche, d’Ukraine, de la France,d’Italie et de la Tchéquie, le mélomane pourra suivre l’Orchestre symphonique chinois, un duo mexicain, un quatuor japonais et les Orchestres symphoniques de Tunisie, de Syrie et d’Egypte. L’Algérie participe avec l’Orchestre symphonique national, créé en 1992.

Aussi, cinq concerts seront donnés à Tizi-Ouzou, à Sidi Bel Abbes, à Oran et à Tlemcen, afin de procéder à la délocalisation régionale de ce festival algérois de naissance et de populariser la musique symphonique. Quant à la soirée de clôture, elle aura un cachet particulier. Des musiciens issus des différents ensembles interpréteront un programme sous la direction des maestro Mats Rondin de Suède et Amine Kouider d’Algérie. Lancée en 2009, cette manifestation est « le lieu privilégié pour l’échange, la symbiose et la paix entre les peuples », d’après ses organisateurs. 

AU PROGRAMME

Vendredi 12 septembre. 19h. Orchestre symphonique national algérien sous la direction de Amine Kouider.

Samedi 13. 18h30. Septet de l’Orchestre royal de chambre de Wallonie. Orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg. Orchestre symphonique syrien.

Dimanche 14. Duo Schmidt-Michel de Suisse. Ensemble Klang Essenz d’Allemagne. Orchestre de chambre de la Bibliothèque d’Alexandrie.
Lundi 15. Ensemble italien. Orchestre à cordes du Conservatoire de Lyon. Orchestre symphonique tunisien.

Mardi 16. Quatuor de Yokohama Sinfonieta du Japon. Karnas Trio de Pologne. Orchestre symphonique de la radio nationale d’Ukraine.

Mercredi 17. Soliste du Mexique. Ensemble Casa Mediterràneo d’Espagne. Talich Phiharmonia Prague.

Jeudi 18. Trio Mats de Suède. Concilium Musicum Wien. Eilongjiang Symphony Orchestra de Chine.

Vendredi 19 septembre. 19h. Clôture avec l’Orchestre multinational dirigé par Mats Rondin de Suéde et Amine Kouider.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email