-- -- -- / -- -- --
Culture

Susciter des vocations dans l’art musical

Susciter des vocations  dans l’art musical

Ce mardi, jour de congé hebdomadaire pour les scolaires, l’Orchestre symphonique au complet a donné un concert pédagogique à la salle Atlas à l’attention exclusive de l’enfance. Ils étaient bien nombreux, ces petits êtres au début de leur vie, accompagnés de leur famille à s’émerveiller de ces sonorités magiques exécutées par des maîtres de la musique de haut niveau.

C’est que les musiciens de l’Orchestre symphonique national n’ont pas mesestimé leur tout jeune public pour donner un concert de bas niveau ou tout simplement interpréter des pièces faciles qui détronnerait son image de prestige. Bien au contraire, ces musiciens ont fourni des efforts méritoires pour faire apprécier des oeuvres musicales de qualité. A ce jeune public, l’Orchestre symphonique national a joué sur scène comme s‘il avait en face de lui des mélomanes avertis avec la présence de personnalités officielles.

Ce grand ensemble national n’a pas failli à son haut talent et sa virtuosité, au même titre que s’il se produisait dans un festival ou sur une scène internationale. Bien mieux, cet orchestre était eu grand complet avec toute la panoplie des instruments classiques, entre autres le violon, l’alto, le violoncelle, le hautbois, la flûte traversière, la contrebasse, le basson, la percussion. Ses musiciens étaient impeccablement vétus de costumes sombres, imposants par leur allure et leurs hautes capacités musicales.

Cependant avec la différence tout de même que ce public de la salle Atlas devait être ménagé pour attirer et concentrer leur attention. Il fallait d’abord, tout en ne dénaturant pas l’authenticité de la musique universelle, interpréter des morceaux assez courts et il fallait surtout, ne pas lésiner sur les explications et les commentaires relatifs à l’usage des instruments ainsi que la forme et le contenu des pièces musicales programmées.

C’est donc un concert pédagogique que le maestro Amine Kouider a exécuter de bonne grâce, veillant que son enseignement soit bien compris. Pour cela, il interrompt souvent ses explications, demandant l’avis de ces jeunes et leur assentiment.

Le maestro Amine Kouider joue admirablement ce nouveau rôle de pédagogue, sachant qu’il faut démontrer les plus beaux côtés de l’art universel pour susciter des vocations et obtenir les grands talesnt de demain. Avec la participation du directeur de l’Orchestre symphonique, M. Abdelkader Bouazzara, toujours présent, le maestro Amine Kouider, ces interventions pédagogiques s e poursuivent à la fin du concert en recevant les enfants un à un, discutant familièrement avec eux et prenant des photos et cela pour briser les barrières entre le soi-disant froid des artistes.

Comme le souligne M. Abdelkader Bouazzara, ces concerts dédiées aux enfants ont un grand impact sur leur éducation et constituent un enseignement des plus vivants et des plus efficaces dans leur cursus scolaire. Ces concerts pédagogiques, vu leur importance pour ces futures générations font partie maintenant dans les activités habituelles et les missions de l’Orchestre symphonique national. Kamel Cheriti

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email