-- -- -- / -- -- --
Culture

Sur la voie de Sid Ahmed Serri

Sur la voie de Sid Ahmed Serri

Née le 02 janvier 1992, l’association de musique andalouse Anadil El Djazaïr est progressivement devenue un modèle en matière de formation de musiciens et d’interprètes.

En introduisant la pratique de la musique classique algérienne, l’andalou, le Centre culturel de Chéraga (banlieue ouest d’Alger), confie son enseignement au professeur Youcef Oueznadji, ancien élève de la classe supérieure de l’association Al Djazaïria al Mossilia (classe dirigée par le regretté professeur Sid Ahmed Serri).

Cette initiation au style sanaâ, tradition algéroise, progresse peu à peu sous la forme d’une véritable école, ladite Anadil El Djazaïr (Les Rossignols d’Alger) présidée par Y. Oueznadji.

Ce n’est qu’en avril 2000 qu’elle sera érigée en association à caractère culturel, artistique et éducatif, accueillant les jeunes élèves âgés de sept à vingt cinq ans dans quatre classes de cours, c’est-à-dire plusieurs niveaux.

Son président et professeur affirme : « Avec notre volonté affirmée de sauvegarder ce patrimoine, notre association se veut fidèle à l’héritage légué par les ancêtres et grands maîtres, tels que Sfindja, Bentefahi, Cheikha Yamna, Mohammed et Abderrezak Fekhardji et Sid Ahmed Serri, qui vient de nous quitter en nous léguant le devoir de préserver cette richesse culturelle inestimable », rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Cette association est également devenue une pépinière de talents qui sert les associations de la région algéroise. D’autant qu’elle cultive des échanges avec ses paires de Blida, de Koléa, de Miliana et de Cherchell.

Elle jouit aujourd’hui d’une réputation d’organisation qui a assuré la formation de centaines d’artistes, selon un état des lieux qu’elle a elle-même établi à l’approche de son quart de siècle d’existence. Elle a formé, au jour d’aujourd’hui, « plus de 700 élèves », enregistré plusieurs œuvres artistiques dont un CD, une Nouba m’djenba, édité en 2006 ; un CD comportant l’hymne de l’Ecole nationale d’administration et un CD de chants religieux, enregistré et édité en 2009.

Elle dispose également d’un large fond documentaire (enregistrements de ses sorties). Anadil El Djazaïr participe à diverses manifestations nationales et internationales. Au Festival national de musique sanaa, elle a obtenu le Prix spécial du Jury 2014, avant de se produire dans plusieurs villes d’Algérie et dans des festivals, au Maroc notamment.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email