Sur instructions du président de la République : Un plan d’action pour le secteur de l’agriculture – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Sur instructions du président de la République : Un plan d’action pour le secteur de l’agriculture

Sur instructions du président de la République : Un plan d’action pour le secteur de l’agriculture

Des instructions fermes visant l’« assainissement » du secteur agricole ont été données lors de la réunion du Conseil des ministres, présidée par le chef d’Etat, Abdelmadjid Tebboune, lequel a aussi fait le point sur la disponibilité des produits de large consommation sur le marché national.

Dans ce sens, le président de la République a donné des directives au ministre de l’Agriculture pour engager des procédures coercitives et drastiques pour assainir le secteur. Le maintien du caractère social de l’Etat ainsi que la préservation du pouvoir d’achat des citoyens figurent parmi les priorités. Le président a dans ce sens souligné la poursuite de la subvention par le gouvernement des prix de plusieurs produits de première nécessité importés.

L’exclusivité donnée à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a été aussi réitéré par le président de la République, lequel a signalé l’interdiction de toute opération d’importation des légumineuses, en dehors de l’OAIC, avec détermination précise des étapes de fixation du prix du produit.

L’investissement privé en matière des chambres froides est par ailleurs encouragé dans le but de préserver l’équilibre du marché tout au long de l’année. Dans l’objectif de soutenir les agriculteurs et afin d’éviter toute perte, le président a ordonné au gouvernement d’acquérir des produits des agriculteurs pour empêcher leur détérioration, dans le cadre de la création de l’Office national des produits agricoles, et les stocker dans les chambres froides, ordonnant également la préservation du stock national stratégique des produits agricoles et alimentaires.

Concernant la politique de communication adoptée pour renseigner les citoyens, le chef d’Etat a souligné l’importance de mettre en place une nouvelle approche afin de tenir au courant de manière périodique et continue de la disponibilité des différents produits de base de large consommation, ainsi qu’interdire l’utilisation des deux termes de  » pénurie » et de « spéculation », qui visent à créer un climat de panique sur le marché national, tout en permettant l’accès aux grandes marques commerciales internationales.

Au niveau local et régional, les walis doivent contribuer, à leur tour, étant des responsables du secteur économique, dans les opérations de distinction entre le stock dans le cadre de la chaîne de production, et le stockage aux fins de spéculation.

Quant à la nécessité de fournir des statistiques réelles, notamment pour déterminer la consommation quotidienne des produits de large consommation, M. Tebboune a mis en demeure la création des laboratoires chargés de fournir des statistiques réelles, précises et actualisées de manière périodique.

En outre, le chef de l’Etat a autorisé l’importation exclusive des viandes rouges et blanches fraîches pour satisfaire les besoins nationaux de ce produit et contribuer à la réduction de leurs prix.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email