Super coupe d’Afrique (Taif, stade King-Fahd,19h00, heure algérienne). – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Super coupe d’Afrique (Taif, stade King-Fahd,19h00, heure algérienne).

Super coupe d’Afrique (Taif, stade King-Fahd,19h00, heure algérienne).

En plus de la valeur du vis-à-vis qui n’a plus rien à démontrer tant il domine le football africain avec un palmarès difficile à égaler, et donc de la dure mission qui l’attend, le club de Soustara devra composer avec les éléments naturels et conditions météorologiques y régnant

Grosse affiche avec ce énième mais inédit choc algéro- égyptien en terres saoudiennes avec, pour en jeu, le statut de N°1 africain entre le détenteur en titre de la ligue des champions (Al- Ahly) et le vainqueur de la coupe de la CAF (l’USM Alger). Si les Cairotes sont donnés favoris par les bookmakers, les Algérois ne semblent pas, entraîneur Benchikha en tête, accorder trop d’importance aux pronostics et promettent de réaliser l’exploit qu’attendent d’eux leurs supporters pas encore redescendus de leur nuage d’après triomphe en CAF.

À pied d’œuvre en Arabie Saoudite depuis déjà quatre jours (arrivés lundi) les joueurs unionistes respirent, selon les échos parvenus depuis leur camp de retraite, la confiance. La raison, ce trophée que seule la grande équipe de l’ES SétifES Sétif Entente sportive sétifienne, plus communément appelée l'Entente de Sétif ou simplement l'ESS, est un club omnisports algérien dont la section la plus célèbre pratique le football. Il est fondé en 19582 ,comme l'Équipe militante du FLN en exécution de la permission de fonder le club signée par Le Moudjahid Mohamed Kerouani en 1958   avait réussi (une performance historique) à offrir à l’Algérie en 2014 après avoir vaincu le même adversaire qui, faut-il le souligner, est resté tout en haut de la hiérarchie continentale en interclubs dont il reste, bon an mal an, l’incontestable N°1.

En plus de la valeur du vis-à-vis qui n’a plus rien à démontrer tant il domine le football africain avec un palmarès difficile à égaler, et donc de la dure mission qui l’attend, le club de Soustara devra composer avec les éléments naturels et conditions météorologiques y régnant, une chaleur suffocante (le mercure affichant pas moins de 36°C ces derniers temps comme l’indiquent les services météo) en plus du manque de compétitions officielles, le championnat national tardant à démarrer.

Avec une infirmerie qui donne quelques soucis au 1er responsable de la barre technique, Abdelhak Benchikha (Bouchina et Bouziane sont blessés et donc forfaits, alors que Alilet et Chita, qui ont fait le voyage, sont incertains mais sont soumis à des soins intensifs pour les remettre sur pied, ou le gardien titulaire Benbot, déjà sur place mais dont le cas reste tributaire de sa forme après le périple engagé après la fin du match Sénégal- Algérie qu’il a suivi à partir du banc des remplaçants) mais qui garde la tête froide et donne le ton à la veille d’une grande confrontation qu’il sait plus que compliquée non sans faire confiance à ses hommes qui lui ont promis, eux qui ont bien travaillé lors du dernier stage de préparation à Tabarka (Tunisie), de livrer un match sérieux. Un match d’hommes même si la marche semble très haute. Sans plus car, sur un seul match, tout reste possible comme l’avertit Benchikha qui lorgne sur le précieux trophée.

En prévenant Al-Ahly que « l’USMA sera tout sauf une proie facile ». Confiance et optimisme ? Ça n’aide pas beaucoup certes, mais « le bon état d’esprit affiché par les joueurs qui se disent en mesure de rivaliser avec le géant égyptien en jouant à fonds leurs chances, sans complexe, pour revenir au pays avec une nouvelle étoile qui fera date », l’encourage veut croire à un exploit. « Je pense qu’Al Ahly est grand favori sur papier, mais j’assure qu’on ne sera pas une proie facile. Al Ahly n’est pas à présenter, c’est le club le plus prestigieux en Afrique, mais en football, tout est possible.

On va aborder le match avec une grande détermination pour gagner ou au moins n’avoir pas des regrets au coup de sifflet final. » Joli discours pour un technicien qui, dit-il, préfère rester concentré sur son team et tenter de réussir au mieux à neutraliser cette grande équipe en mettant en place le schéma tactique qui sied à ce genre de match avec en face un gros calibre ». En résumé, il invite le public algérois à croire en les chances de ses favoris qui ont un bon coup à jouer. Pourquoi pas . . . 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email