-- -- -- / -- -- --
Nationale

Suite au scandale du CHU de Constantine: la fermeté de Tebboune

Suite au scandale du CHU de Constantine: la fermeté de Tebboune

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné le durcissement du contrôle sanitaire à travers le territoire national suite au scandale au CHU de Constantine où des patients atteints de Covid-19 ont été livrés à eux-mêmes dont certains sont morts dans l’indifférence totale du personnel soignant.

Suite à un exposé présenté par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid sur l’évolution de la situation sanitaire nationale liées au Covid-19, le Président Tebboune a également instruit le ministre concerné de se déplacer, si nécessaire, pour prévenir tout besoin que pourrait provoquer un “manque inadmissible” dans un hôpital ou autre en équipements médicaux, qui sont disponibles en quantités suffisantes au niveau de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), pour répondre à toutes les demandes.

Le Président de la République a ordonné aussi le durcissement du contrôle dans certains hôpitaux qui seraient, selon des médias, en surcharge et où des cas de patients non pris en charge seraient enregistrés.

A ce propos, le Président Tebboune a donné des instructions pour la mise à la disposition du ministère d’un avion spécial pour être sur les lieux à tout moment et s’assurer de la véracité des informations relayées ici et là.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux il y a deux jours montrait des malades atteints du Covid-19 au CHU de Constantine abandonnés à leurs sorts dont certains sans morts sans que le personnel soignant ne s’en aperçoive.

Au lendemain de la diffusion d’une vidéo montrant une malade dénonçant les conditions chaotiques d’hospitalisation des patients Covid au CHU de Constantine, la direction de cet hôpital a reconnu des « négligences ».

La veille de la réunion du Conseil des ministres, le président de la République avait présidé une réunion du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

La réunion a été consacrée à l’évaluation de la situation sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 dans le pays, et l’examen de l’approche scientifique à adopter pour un déconfinement progressif suivant la situation dans chaque wilaya. L’examen d’une éventuelle réouverture de l’espace aérien et des frontières terrestres et maritimes a été reporté à début juillet.

A l’issue de la réunion, le Président Tebboune a installé les professeurs Kamel Senhadji à la tête de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, Smail Mesbah au poste de vice-président de l’Agence et Elias Zerhouni, Conseiller spécial à l’Agence nationale de sécurité sanitaire composée de personnalités scientifiques et d’experts hautement qualifiés.

Cette Agence fera office de conseiller scientifique du Président de la République en matière de sécurité sanitaire et de réforme du système sanitaire national. Ses missions consistent principalement en la mise en place d’une stratégie nationale de sécurité sanitaire, de concert avec les structures concernées, et le contrôle de sa mise en œuvre, outre la coordination des programmes nationaux de prévention et de lutte contre les risques sanitaires.

A cette occasion, le Président Tebboune a donné des instructions à l’effet de promouvoir le secteur de la santé à la hauteur des attentes des citoyens à un système développé garantissant des soins de qualité conformes aux standards internationaux. Les décisions relatives au confinement répondent à des considérations scientifiques.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email