Suite à la flambée historique des prix: Déstockage de 3 000 tonnes d’oignons – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Suite à la flambée historique des prix: Déstockage de 3 000 tonnes d’oignons

Suite à la flambée historique des prix: Déstockage de 3 000 tonnes d’oignons

Afin de faire baisser le prix de l’oignon, qui a enregistré une hausse historique record dépassant les 300 DA le kilo, notamment à partir de la deuxième semaine du ramadhan, le ministère du Commerce a annoncé une opération de déstockage de 3 000 tonnes de ce bulbe cette semaine. C’est ce qu’a annoncé ce lundi, le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Ahmed Mokrani.

Cette opération coïncidera avec l’entrée sur le marché de la récolte de l’oignon vert, a indiqué le responsable sur les ondes de la Chaîne 1, qui prévoit une baisse « sensible » du prix de l’oignon, lequel a enregistré une hausse depuis le début du mois de ramadhan, dépassant 300, voire 400 DA/kg dans certaines régions du pays. Il y a un mois, le kilo d’oignons coûtait 200 DA, sachant qu’il était vendu à 60 DA l’année dernière.

« Concernant les produits agricoles, au ministère du Commerce, on intervient dans la limite de nos prérogatives », a-t-il déclaré. Selon lui, tous les entrepôts et chambres froides gérés par le ministère du Commerce ont été vidés des différents produits stockés.

« Au niveau central, nous disposons d’une carte nationale de tous les produits déstockés périodiquement par ces entrepôts, qui sont sous le contrôle du ministère du Commerce », a-t-il expliqué, ajoutant que « nous connaissons également les quantités en stock ».

« A l’exemple de l’oignon, il reste 3 000 tonnes au niveau des entrepôts, lesquelles seront déstockées cette semaine », a-t-il fait savoir, indiquant que cette opération coïncidera avec l’entrée sur le marché de l’oignon vert. « Nous prévoyons une baisse sensible des prix de ces produits », a-t-il dit.

Concernant la régulation de ces produits agricoles, M. Mokrani a rappelé que c’est une prérogative du secteur de l’agriculture. « A travers une évaluation de la situation, nous pensons qu’il faut revoir le Syrpalac (système de régulation des produits agricoles de large consommation) », a-t-il affirmé, mettant en avant la nécessité d’installer un réseau de distribution plus pratique et « transparent ».

M. Mokrani a également rappelé que durant les dix premiers jours du ramadhan, le dernier bilan du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a révélé la saisie de 395,49 tonnes de marchandises d’une valeur globale supérieure à 51 millions de dinars. Ainsi, les services de répression de la fraude ont saisi plus que 95 000 litres d’huile et plus de 7 000 litres de lait subventionné destiné à la spéculation, et ce jusqu’à la dernière semaine du mois de mars.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email