L’Algérie exporte 2,5 millions stylos d’insuline vers l’Arabie saoudite – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

L’Algérie exporte 2,5 millions stylos d’insuline vers l’Arabie saoudite

L’Algérie exporte 2,5 millions stylos d’insuline vers l’Arabie saoudite

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a supervisé, ce dimanche, l’opération d’expédition vers l’Arabie saoudite du premier lot de stylos d’insuline rapide, fabriqués par Novo Nordisk Algérie au niveau de l’usine de Boufarik.

La quantité du lot exporté s’élève à 2,5 millions d’unités pour « une valeur de 11 millions d’euros », ont précisé les responsables de la filiale de la firme danoise en Algérie, ajoutant que l’objectif de la firme est d’atteindre 25 millions d’euros d’exportations d’ici à 2025.

A cette occasion, M. Aoun a félicité Novo Nordisk Algérie pour son adhésion à la stratégie nationale de développement de l’industrie pharmaceutique et pour son engagement à rendre l’insuline plus accessible aux patients algériens. « Nous félicitons Novo Nordisk d’avoir réussi à exporter l’insuline vers un pays (l’Arabie saoudite, ndlr), où il est très difficile de placer des médicaments fabriqués à l’étranger », a souligné Ali Aoun.

Le ministre a également appelé l’entreprise à poursuivre ses efforts pour conquérir de nouveaux marchés, notamment dans la région Mena (Moyen-Orient et Afrique du Nord), où la demande se fait fortement ressentir.

En outre, M. Aoun a assuré que près de 60 % de l’insuline distribuée sur le marché national est produite en Algérie, soit en full process, soit en montage, soulignant qu’un « saut qualitatif a été enregistré ». Il a mis en exergue le fait que l’Algérie a relevé le défi de la disponibilité de toutes les formes d’insuline. « Pour la première fois, aucune rupture n’a été signalée pendant le mois du ramadhan », a-t-il affirmé

Le premier responsable de secteur de l’industrie pharmaceutique a tenu à rassurer sur la pérennité de la disponibilité de l’insuline sous toutes ses formes, affirmant qu’« aujourd’hui, nous avons un stock de 6 mois au niveau des différentes unités de production et un autre stock suffisant pour une période de 6 mois auprès des distributeurs et des circuits pharmaceutiques ». Il a ajouté que son département ministériel continuera à accompagner les producteurs locaux pour atteindre les objectifs tracés.

Pour sa part, la directrice générale de Novo Nordisk Algérie, Malika Derghal, a indiqué que durant sa première année d’exploitation, l’usine de Boufarik, inaugurée en janvier 2023, a produit 17,9 millions de stylos d’insuline rapide. Elle a affirmé que c’est ce qui a permis à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNASCNAS Caisse nationale de la sécurité sociale) de faire une économie de 17 millions d’euros sur les dépenses de remboursement des frais médicaux.

Elle a ajouté que la facture d’importation des stylos d’insuline a baissé de 49 millions de dollars durant la même année de référence. La tendance baissière devrait se poursuivre, puisque le site a une capacité de production de 55 millions d’unités par an. « On s’oriente vers l’export, mais notre priorité est le patient algérien », a tenu a relevé la directrice générale de Novo Nordisk Algérie. Au-delà de ses objectifs d’exportation, Novo Nordisk Algérie s’est également engagé à améliorer l’accès des patients algériens à l’insuline en menant des actions de sensibilisation et de formation auprès des professionnels de santé.

Pour sa part, Mohamed Ouagnouni, vice-président des sites de production de Novo Nordisk Algérie, a précisé que « les perspectives de production en 2025 seront de 57 millions d’unités, couvrant largement les besoins du marché local et les projections d’exportation ». L’entreprise ambitionne de faire de son site de Boufarik un hub régional pour la production et l’exportation d’insuline, avec un objectif de 25 millions d’euros d’exportations d’ici à 2025.

La Tunisie est d’ores et déjà ciblée comme premier marché d’exportation, avec d’autres pays de la région Mena en point de mire. Pour rappel, la première opération d’exportation d’insuline produite en Algérie a été réalisée au mois de novembre dernier vers la Libye, à partir de l’usine de Tizi Ouzou.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email