Statut particulier des médecins généralistes : Le syndicat obtient gain de cause – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Statut particulier des médecins généralistes : Le syndicat obtient gain de cause

Statut particulier des médecins généralistes : Le syndicat obtient gain de cause

La prise en charge des revendications du Syndicat national des médecins généralistes de la santé publique (SNMG/SP) quant à la révision de leur statut particulier a été garantie par la tutelle. C’est ce qu’a affirmé ce samedi, au Jeune Indépendant, le président du syndicat, le Dr Abderrahmane Maskri.

Le Dr Maskri a expliqué que, suite aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, une réunion portant sur l’enrichissement et la révision de la copie de la fonction publique concernant le statut particulier du médecin généraliste s’est tenue récemment au ministère de la Santé avec le secrétaire général de la tutelle et le directeur central chargé de la réglementation et du contentieux.

A l’issue de cette réunion, des garanties ont été données au syndicat quant à l’introduction de leurs principales revendications dans la mouture finale de la révision de leur statut particulier. Le président du SNMG/SP cite notamment le grade de médecin référent, qui sera introduit dans le nouveau statut particulier et, par ricochet, les compensations financières qui en résulte.

Le président du syndicat a tenu à exprimer ses « sincères remerciements » et sa « gratitude » au président de la République pour avoir répondu à leur appel. Il a déclaré à ce propos : « Nous avons tenu à exprimer nos remerciements au président de la République officiellement dans un communiqué public afin de saluer la célérité de sa réponse à notre appel et aux directives qu’il a données pour la prise en charge rapide de nos doléances ».

Le Dr Maskri tient également à remercier le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi, qui « est intervenu personnellement pour la prise en charge des revendications légitimes que nous avons présentées et son engagement à les intégrer dans la révision des statuts particuliers »

Il a souligné que le ministre s’est également engagé à défendre auprès de la fonction publique la proposition de la création d’un statut particulier pour le médecin généraliste qui soit cohérent avec le diplôme universitaire obtenu.

Il rappelle que, dans la copie de la révision des statuts particuliers de la fonction publique, la principale revendication, qui est la création d’un statut particulier à part pour les médecins généralistes, n’avait pas été prise en compte. Le ministère avait pourtant validé cette proposition après avoir été convaincu par l’argumentaire présenté par le SNMG/SP.

Dans leur plaidoyer, les syndicalistes avaient souligné que les médecins généralistes ont un cursus universitaire de bac + 7 et que le diplôme de médecin généraliste est délivré avec un diplôme de docteur en médecine et non de praticien, d’où l’impératif d’un statut correspondant à leur cursus. Ainsi, la création d’un statut particulier dédié aux médecins généralistes permettra de « créer les grades en fonction de notre corps et on pourra ainsi intégrer les compétences et les formations post-graduation, à l’instar des CES (certificats d’études supérieures) ».

En outre, le ministère de la Santé s’est également engagé à introduire la réglementation des horaires de travail du médecin généraliste, en fonction des missions, de faciliter les procédures de recrutement et de promotion après la promulgation du nouveau statut particulier, ainsi que clarifier les procédures de travail en alternance, en plus de pouvoir bénéficier d’indemnités liées à l’élargissement des fonctions du médecin généraliste.

Le représentant des médecins généralistes se dit être confiant quant à l’aboutissement de toutes ces revendications suite à tous les efforts déployés par toutes les parties concernées par ce dossier.

Il tient toutefois à souligner que le syndicat « restera mobilisé pour défendre les droits du médecin généraliste jusqu’à ce que toutes ses revendications légitimes soient satisfaites », et ce en restant fidèle aux principes de concertation et de dialogue.

Pour rappel, il y a une dizaine de jours, le SNMG/SP avait catégoriquement rejeté la version de la révision de leur statut particulier présentée par la fonction publique. Le syndicat avait lancé un appel au président de la République afin qu’il prenne en charge leurs doléances dans la mesure où les statuts devraient être incessamment promulgués. Il avait ainsi réclamé la prise en charge de leurs revendications dans la mouture finale de la révision des statuts particuliers de leur corporation tel que cela a été négocié avec le ministère de la Santé, et ce conformément aux directives du président de la République, qui avait appelé à l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des professionnels de la santé dont, notamment, les médecins généralistes.

 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email