-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sputnik V: Un vaccin attaqué de toutes parts par ses concurrents occidentaux

Sputnik V: Un vaccin attaqué de toutes parts par ses concurrents occidentaux

L’Algérie qui s’apprête à recevoir d’ici le 15 janvier une première livraison de 500 000 doses de vaccins russes Spoutnik V alors que le vaccin subit une campagne hostile mettant en cause son efficacité. Ce vaccin, qui a reçu le plus de critiques de la part de ses concurrents tous occidentaux, dérange à l’évidence, tant il élargi le spectre des demandeurs brisant, au demeurant, le monopole des laboratoires américains et autres.

Selon son concepteur, Alexandre Guinzbourg, directeur du centre d’épidémiologie et de microbiologie, le vaccin Spoutnik V « avait été testé plus qu’assez ». Alexandre Guinzbourg, a répondu aux critiques concernant les risques liés à une vaccination de masse avant d’avoir terminé tous les tests : « Notre vaccin est vérifié plus qu’assez. D’autant plus que Pfizer, ainsi que Moderna et AstraZeneca suivent notre principe », a-t-il dit à l’agence à Sputnik.
Le scientifique relève que plus d’un millier de Russes ont déjà été immunisés avec le Spoutnik V sans présenter de nouveaux effets secondaires indésirables. Il a ainsi commenté les propos du professeur de pédiatrie Maria Theodoridou, présidente du Comité national grec pour la vaccination, d’après qui la Russie et la Chine « avaient eu l’audace de risquer une vaccination d’envergure avec des vaccins qui n’avaient pas subi tous les essais requis ». Le vaccin Spoutnik V, le premier remède de prévention du Covid-19 au monde, a été enregistré à la mi-août. En été, il a subi deux tests sur des bénévoles âgés de 18 à 60 ans. Ces derniers ont formé une réponse immunitaire et des anticorps au virus SARS-CoV-2. À l’heure actuelle, les tests post-homologation touchent à leur fin. Le travail sur d’autres vaccins russes se poursuit. Spoutnik V, premier vaccin mis au point au monde contre le Covid-19, fait preuve d’une grande efficacité lors des premières étapes de la campagne de vaccination de masse débutée le 5 décembre dernier selon les autorités sanitaires russes. Alors que la Russie mène sa campagne de vaccination de masse contre le Covid-19, son vaccin Sputnik « fait preuve d’une grande efficacité et d’une forte sécurité » a indiqué le vice-ministre russe de la Santé, Victor Fissenko. « Le vaccin russe Spoutnik V fait preuve d’une grande efficacité et d’une forte sécurité lors des essais cliniques et de la vaccination de masse de la population », annonce-t-il. Fissenko estime que cette mesure est justifiée, puisqu’elle permet de protéger la population contre le covid-19 en un bref délai. Conçu par le centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleia de Moscou, Sputnik V utilise deux types différents d’adénovirus humains (rAd26 et rAd5) comme vecteurs. Cette plateforme est connue pour être sûre, efficace et ne pas avoir d’effets négatifs à long terme. L’efficacité définitive du médicament a été estimée à 91,4%. Pour les cas graves de Covid-19, son efficacité était de 100%. Le Président Tebboune ayant décidé de lancer une campagne de vaccination, le chef du service cardiologie au CHU Nafissa Hamoud d’Alger a expliqué pourquoi le vaccin Spoutnik V est proche des critères de l’Algérie. Tout en saluant « ses capacités industrielles », il a noté la possibilité de le fabriquer localement. L’Algérie a signé « un contrat de gré à gré simple avec un laboratoire russe pour l’acquisition du vaccin contre le Covid-19 » Spoutnik V. Bien que des contacts avec d’autres laboratoires étrangers soient également en cours, le Pr Djamel-Eddine Nibouche, chef du service cardiologie au CHU Nafissa Hamoud d’Alger, a expliqué pourquoi le vaccin russe intéressait l’Algérie. « Personnellement, j’aurais opté pour le vaccin russe, nous avait confié un haut cadre de l’État la semaine écoulée, pour la simple raison que nous avons confiance dans les capacités industrielles et de transfert de technologie des Russes », a-t-il déclaré. En outre, comme Djamel-Eddine Nibouche l’a précisé, le vaccin Spoutnik V ne nécessite pas de lourdeurs logistiques pour un stockage sous très basse température et offre aux autorités algériennes la possibilité de le fabriquer localement. « Le Fonds russe d’investissements directs propose diverses formes de coopération, à savoir l’acquisition directe, le transfert de technologie, la production conjointe et la participation à la phase III des tests cliniques », a fait savoir le début décembre l’ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaev.
La Russie et la Serbie ont signé un contrat portant sur la fourniture de 2 millions de doses de vaccin Spoutnik V au pays balkanique, a annoncé le Fonds russe d’investissements directs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email