-- -- -- / -- -- --
Culture

Spectacle féérique de l’Orchestre symphonique national

Spectacle féérique de l’Orchestre symphonique national

Pour la célébration de l’anniversaire de la concorde nationale, rien n’est assez somptueux pour donner à cette date ses lettres de noblesse. L’Orchestre symphonique national a été désigné pour commémorer avec faste au Palais de la culture demain lundi, ce grand évènement historique qui a ramené la paix dans notre pays.

« Nous avons mie en œuvre l’ensemble de nos moyens et capacités créatives, artistiques, musicale s et techniques pour célébrer avec grandeur l’anniversaire de la concorde nationale » souligne M. Abdelkader Bouazzara Bouazzara, directeur de l’Orchestre symphonique national.

Effectivement sur le plan de l’art musical, l’Orchestre symphonique national a réuni tous ses musiciens professionnels dans tous les instruments classiques. Mieux encore, il a renforcé son orchestration avec la venue de quatre nouvelles recrues, des virtuoses de l’Institut national supérieur de musique.

Cet institut a d’ailleurs donné l’essentiel des choristes composant le chœur impressionnant par son nombre, assurant ce spectacle de ce lundi. Sur le plan de la création figure au programme une oeuvre originale, la Symphonis de Wiam dont les paroles sont de Hocine Bouifrou et la composition de Amine Kouider.

Deux chants patriotiques sont d’ailleurs en plus dans ce programme, de Hocine Bouifrou, auteur compositeur et aussi un merveilleux instrumentiste, spécialiste entre autres, du violon, de la trompette et du jeu subtil et original de la zorna.

L e programme d cette soirées somptueuse soue la baguette de Amine Kouider compte le meilleur bouquet des chants patriotiques de notre patrimoine musical, ancien et actuel. La belle voix de Nada El Rayhane apporte son timbre vocal mélodieux et suave. L’accompagnement des choristes est impressionnant.

Leur prestation est rehaussée magistralement par la chorale et la troupe d’El Haras El Djemhouri dans leur étincelant costume d’apparat. Sur le pla technique, la salle IV du Palais de la culture offre ses espaces à ce spectacle d’une rare beauté où le chant patriotique émeut les âmes et les cœurs. C’est l’entreprise ALA qui assure la lumière et la retransmission video sur écran géant.

Le côté technique a été particulièrement soigné et magistralement adapté avec le professionnalisme des régisseurs Aderezak Djalal et Mohamed Gasmi de l’Orchestre symphonique national qui ont aussi préparé la deuxième édition de ce spectacle programmé le 29 avril à la salle Zenith de Constantine dans le cadre de Constantine, capitale de la culture arabe. Ce spectacle haut en couleurs et en signification patriotique se distingue par sa valeur élevée dans les domaines artistique et technique, rivalisant avec les grandes productions sur la scène internationale.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email