-- -- -- / -- -- --
Monde Afrique

Soutien africain au président de la BAD

Soutien africain au président de la BAD
Akinwumi Adesina

Réélu à la tête de la banque africaine de développement  (BAD) qui compte 81 pays membres, le nigérian Akinwumi Adesina a reçu le soutien de plusieurs chefs d’Etat africains, a indiqué  ce mercredi, un communiqué de l’institution financière.

À l’occasion de la cérémonie de prestation de serment, mardi, du président Adesina, plusieurs chefs d’État africains ont salué les actions de la Banque, en particulier son assistance aux États membres dans le contexte de crise actuelle du Covid-19. Il s’agit de Muhammadu Buhari du Nigéria, Paul Kagamé du Rwanda, Alpha Condé de Guinée, George Weah du Libéria, Sassou Nguesso du Congo et Umaro Sissoco Embaló de la Guinée-Bissau.

Akinwumi Adesina, qui est devenu le huitième président du Groupe de la Banque africaine de développement en 2015, a été réélu, le 27 août dernier, à l’unanimité, par l’ensemble des membres du Conseil des gouverneurs, à l’issue des Assemblées annuelles de 2020 de la Banque. Pour la première fois, les réunions se sont tenues en mode virtuel en raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.
Des messages de soutien au président Adesina ont également été adressés par l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, dont M. Adesina fut le ministre de l’Agriculture, et par l’ancien vice-président nigérian, Atiku Abubakar. De nombreux messages ont également été reçus de représentants d’organismes régionaux, dont la Commission de l’Union africaine, le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la CEDEAO et le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).
Dans son discours d’investiture, le président Adesina a présenté une nouvelle vision qui vise à créer une Banque plus solide et résiliente, avec le leadership et la capacité nécessaires pour obtenir des résultats de qualité pour l’Afrique, tout en restant financièrement stable et durable. Il a notamment déclaré qu’il s’attacherait à mettre en place une institution plus forte, à renforcer ses capacités humaines, à accroître son efficacité, à renforcer la qualité et l’impact de ses initiatives, et à maintenir sa viabilité financière.

Le premier mandat (2015-2020) de M. Adesina était porté par un programme audacieux de la Banque reposant sur cinq priorités de développement appelées « High 5 » : « éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie » ; « nourrir l’Afrique » ; « industrialiser l’Afrique » ; « intégrer l’Afrique » et « améliorer la qualité de vie des populations d’Afrique ».
Aujourd’hui, ce programme est en cours de réalisation, selon le président Adesina, précisant que 18 millions d’Africains avaient désormais accès à l’électricité, 15 millions bénéficiaient de financement pour leurs investissements, 60 millions avaient accès à l’eau potable, 141 millions de personnes disposaient dorénavant de technologies agricoles améliorées pour la production d’aliments et 101 millions de personnes avaient accès à des transports améliorés grâce à de nouvelles infrastructures.
Pour son second et dernier mandat (2020-2025), le président Adesina a souligné qu’il tirerait partie des réalisations collectives pour faire émerger une Banque plus solide et plus résilient.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email