-- -- -- / -- -- --
Monde

«Soutien à la Syrie, et contre l’atomisation de l’Arabie saoudite»

«Soutien à la Syrie, et contre l’atomisation de l’Arabie saoudite»

Le Secrétaire du Haut Conseil de la Sécurité nationale en Iran, Ali Chamkhani, a réitéré le soutien continuel de son pays à la Syrie et à sa direction face à la guerre terroriste qui la vise, affirmant que « ce soutien intervient dans le cadre de la stratégie de l’Iran visant à protéger le front de la Résistance et la lutte contre le terrorisme », a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Dans une interview accordée à une revue hebdomadaire iranienne, Chamkhani a souligné que « les Etats-Unis tentent avec d’autres pays tels que l’Arabie Saoudite, de séparer la Syrie de l’axe de la Résistance et de décider de l’avenir des Syriens à leur place ».

« La démocratie en Syrie est, en comparaison avec la situation des autres pays du Moyen-Orient, meilleure que celle dans les pays soutenus par les Etats-Unis », a-t-il ajouté. 

Commentant la libération d’Alep, Chamkhani a estimé que « les opérations militaires de libération dans les environs de Damas et le compromis politique, montrent que la stratégie commune de la Syrie, de l’Iran, de la Russie et du Front de la Résistance est une réussite face aux coalitions pro-américaines ».

Et de poursuivre : « la géographie politique d’Alep offre aux victorieux la capacité de diriger le reste des scènes de conflits et de les apaiser en leur faveur.

De plus, cette victoire a révélé les aides secrètes offertes par certains pays au front du terrorisme. Un soutien que les pays sponsors des groupes terroristes ont toujours démenti ». Chamkhani a indiqué que « le chaos dans la région augmente le prix que tous les pays vont payer, toutefois il augmente les gains de l’entité sioniste ».

Il a souligné que « les pays tels que la Turquie et l’Arabie saoudite doivent définir leur position. Est-ce-que ces pays sont en faveur de la division de la Syrie et des pays islamiques ? Est-ce que l’Arabie saoudite compte rester à l’écart de toute étincelle de division dans la région » ? 

Et d’expliquer : « En dépit de certaines représentations, la République islamique d’Iran n’a pas l’intention de renverser les al Saoud. Voire, l’Iran souhaite freiner les efforts déployés par certains services de renverser le régime saoudien.

La chute du régime des al Saoud n’apportera pas un régime meilleure, au contraire, il y a un risque sérieux qu’après la chute du régime des al Saoud que l’Arabie soit divisée et que la pensée takfiriste domine des parties importantes de ce pays.

La République islamique d’Iran s’est toujours tenue contre l’extrémisme et a défendu l’unité dans les pays de la région. L’Iran estime que la division des Etats prépare le terrain pour la dominance de l’idéologie terroriste dans les pays islamiques, et cela est incompatible avec les intérêts stratégiques du monde musulman ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email