Soutien à la cause sahraouie : Conférence sur la décolonisation demain à Genève – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Soutien à la cause sahraouie : Conférence sur la décolonisation demain à Genève

Soutien à la cause sahraouie  : Conférence sur la décolonisation demain à Genève

Le processus inachevé de décolonisation du Sahara occidental sera au centre d’une conférence qu’organise le Groupe de soutien de Genève pour le Sahara occidental, demain à Genève en Suisse, en marge de la 54e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies dont les travaux ont débuté ce lundi.

Cette rencontre, organisée sous le thème « Décolonisation du Sahara occidental : responsabilités et devoirs historiques », réunira selon ses organisateurs diplomates, parlementaires et experts sous. Seront notamment présents, le représentant du Front Polisario en Suisse et auprès des Nations unies et des organisations internationales à Genève, Oubi Bouchraya Bachir, le représentant permanent du Zimbabwe auprès de l’ONU à Genève, Stuart Comberbach, l’historien et ingénieur en investigations au Centre national pour la recherche scientifique de Tours (France), Francesco Correale, ainsi que la Sahraouie Teslem Andala Ubbi, nouvellement élue au Parlement espagnol.

Parmi les invités, figure également le professeur en droit international dans des universités en Espagne, Argentine, Uruguay et au Mexique et ancien employé au Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme, Carlos Villan-Duran.

Créé en 2017 et composé de 15 Etats amis du Sahara occidental, le Groupe de soutien de Genève a déployé des efforts intensifs à plusieurs niveaux pour mettre la lumière sur les droits du peuple sahraoui et les graves violations dont il est victime, ainsi que sur le pillage de ses ressources naturelles.

Il convient de rappeler que la position sahraouie par rapport au règlement du conflit n’a pas changé. Les responsables sahraouis réitèrent à chaque occasion leur attachement aux solutions pacifiques et à la charte des Nations Unies (ONU) et à la charte constitutive de l’Union africaine (UA).

En réponse aux allégations marocaines, notamment à un dernier communiqué publié par le ministère marocain des affaires étrangères qui s’attache obstinément à la « solution colonisatrice et à ses atermoiement »,  le MAE sahraoui a réaffirmé que le règlement du conflit au Sahara Occidental doit être conforme à la charte et de l’ONU et de l’UA.

La diplomatie marocaine a rendu public, à l’issue de la rencontre de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura avec le ministre des Affaires étrangères de l’État d’occupation marocain, un communiqué réaffirmant la persistance du Royaume marocain dans la violation des exigences de la légalité internationale et sa volonté de saper les efforts d’un règlement pacifique du conflit au Sahara Occidental, en entravant le travail de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU au Sahara Occidental », a expliqué le communiqué.

Le communiqué a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à assumer ses responsabilités en permettant en urgence à la Mission de l’ONU pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) de mettre en œuvre ses missions, à savoir l’organisation d’un référendum d’autodétermination au peuple sahraoui en vertu du plan de règlement ONU-OUA du 1991, signé par les deux parties au conflit (Maroc et Front Polisario) et adopté au Conseil de sécurité de l’ONU.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email