-- -- -- / -- -- --
Culture

Sous le signe de la formation et de l’introduction de la bande dessinée à l’école

Sous le signe de la formation et de l’introduction de la bande dessinée à l’école

C’est déjà la huitième édition du Festival international de la bande dessinée d’Alger. Présidée par Mme Dalila Nadjem, commissaire du festival, ainsi que M. Jaoudet Gassouma, responsable du jury du concours national, une rencontre avec les médias a eu lieu hier sous le chapiteau principal des expositions. Les grandes lignes de cette nouvelle édition y ont été exposées et l’ouverture est prévue le mardi 6 octobre.

Ce sera une ouverture à la mesure de la grandeur de ce festival. Plusieurs ministres y prendront part, notamment celui de la Culture et celui de la Jeunesse. « Cette journée d’ouverture sera l’occasion de dresser un bilan de huit années d’activité du festival et de remettre les prix du concours national 2015 », a précisé Mme Dalila Nadjem.

Le Festival de la bande dessinée s’impose par son ampleur, sa richesse et sa diversité. Sa surface, sous couvert de plusieurs chapiteaux, occupe, presque en totalité, l’immense espace de l’esplanade de Ryadh El-Feth. Il y a le chapiteau central qui abrite de magnifiques expositions, dont celle de Chine, de Russie, de Corée, invitées comptant parmi les trente-deux pays participant à cette huitième édition. L’exposition de la Corée du Sud est splendide et se tient pour célébrer cinquante ans de relations entre les deux pays. 

Elle se divise en deux : la première a pour titre « Les fleurs ne se fanent jamais » et la seconde « Une réflexion sur les merveilles de la bande dessinée à travers le monde ». Le continent africain est aussi présent dans ces expositions. Les autres chapiteaux sont destinés aux ateliers, à l’animation artistique et culturelle ainsi qu’aux maisons d’édition spécialisées dans la bande dessinée.

Des ventes-dédicaces auront lieu chaque jour en présence des auteurs de bande dessinée de renommée mondiale. A ce sujet, M. Djaoudet Gassouma déclare », nous recevons cette année des œuvres d’une qualité exceptionnelle, aussi bien de bédéistes nationaux qu’étrangers. Sur le plan national, nous nous réjouissons du haut niveau atteint grâce à l’engouement et à l’intérêt qu’a générés la présence annuelle de ce festival mais aussi aux actions de formation entreprises en permanence et régulièrement au courant de l’année.

Dans cet esprit, nous sommes sollicités par les structures de l’éducation nationale et nous œuvrons à l’introduction de la bande dessinée à l’école. » M. Djaoudet Gassouma, président du jury du concours national a, lancé un appel aux auteurs pour remettre leurs créations dans les plus brefs délais. La clôture du festival, qui est élargi à Boumerdès et à Alger-Centre, se fera le 10 octobre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email