-- -- -- / -- -- --
Culture

Souika de Constantine : Le chantier ouvert aux visiteurs

Souika de Constantine : Le chantier ouvert aux visiteurs

Une fois achevée, la réhabilitation de la basse Souika de Constantine fera émerger « une carte de visite des plus saisissantes » de la ville des Ponts, d’après M. Abdelouahab Zekkar, le directeur général de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés.

Le chantier de réhabilitation de cette partie de l’identité de la ville, permettra de « déterrer une partie importante de la ville, progressivement éteinte graduellement du fait de l’effondrement de certaines bâtisses et l’ensevelissement de plusieurs autres », a affirmé Abdelouahab Zekkar le directeur général de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), ce lundi dans l’entretien accordé à l’Agence presse service d’Algérie.

Il a également précisé que des bâtisses de la basse Souika « émergeront à nouveau » au terme des travaux engagés qui comprennent également la reprise, dans l’esprit de l’architecture originelle, de bâtisses périphériques et de plusieurs tanneries parmi les plus connues dans cette zone.

A. Zekkar a affirmé que le chantier de la basse Souika a atteint une « bonne avancée », avant de relever que les fouilles archéologiques, destinées à « récupérer des fragments de mosaïque, des objets en faïence et autres ornements architecturaux de valeur devant être réutilisés », tirent à leur fin dans la zone ciblée, notamment en ce qui concerne le déblaiement des gravats et le tri. Au sujet de la livraison des méga-chantiers de réhabilitation engagée sur le Vieux Rocher, A. Zekkar a affirmé que 30 % du projet dans son ensemble seront livrés « avant le 16 avril 2015, date du coup d’envoi officiel de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe.

En affirmant que toute restauration du vieux bâti « requiert du temps et de la patience », le même responsable a précisé que 30% du reste des chantiers seront réceptionnés « pendant l’événement culturel » tandis le reste sera achevé après la manifestation.

L’OGEBC envisage, selon son directeur, de faire du projet de réhabilitation de la basse Souika un « chantier ouvert aux visiteurs afin de mieux sensibiliser les citoyens aux efforts déployés pour le renouveau du patrimoine architectural ».

Inscrite dans le cadre de l’événement Constantine capitale 2015 de la culture arabe, la réhabilitation de la basse Souika est confiée à 21 bureaux d’étude dont 14 groupements franco-algériens spécialisés dans la réhabilitation du vieux bâti, le tout piloté par l’annexe de Constantine de l’OGEBC.

Deux derbs (passages), celui de Bencharif et de Bencheikh Lefgoun, cinq foundouks dont ceux de Ziat et de Rahbet El Djemal et quatre bains maures (Boulebzaim et El Betha) figurent parmi les édifices à restaurer, en plus de neuf mosquées de la vieille ville et six zaouias dont Tidjania inférieure et supérieure. Une enveloppe estimée à 7,7 milliards de dinars est mobilisée pour la conduite de tous ces projets, selon le directeur général de l’OGEBC.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email