-- -- -- / -- -- --
Sports

Soraya Haddad honorée par la FIJ à Astana

Soraya Haddad honorée par la FIJ à Astana

L’ancienne médaillée de bronze algérienne aux Jeux Olympiques de Pékin 2008, Soraya Haddad, multiple championne d’Afrique, a été honorée par la Fédération internationale de judo (FIJ) samedi lors de la deuxième édition du Gala « Hall of Fame » à Astana (Kazakhstan).Soraya Haddad, athlète la plus titrée du judo féminin algérien avec six consécrations africaines s’est dit « très heureuse » de cette distinction de l’instance internationale. »

Je suis très heureuse d’être ici. Merci à tous, merci au président de la fédération internationale Marius Vizer pour tous les efforts pour développer le judo dans le monde. Je suis très honorée d’être parmi vous. Merci beaucoup », a déclaré la médaillée de bronze au Championnat du monde 2005 au Caire.

Pour la Fédération internationale de judo, Soraya Haddad a été l’une des meilleures athlètes mondiales de sa catégorie pendant plusieurs années.Après une riche carrière d’athlète, la native d’El-Kseur (Béjaïa) s’est reconvertie en entraîneur de l’équipe de sa ville natale, après une brève expérience à la tête de la sélection nationale junior.

Le président de la Fédération internationale de judo, Marius Viser, a tenu à rendre hommage aux athlètes récompensés dont Soraya Haddad.
« C’est la deuxième édition de notre gala, nous récompensons nos héros une fois de plus pour leurs brillantes carrières. C’est un honneur d’être en votre présence et de continuer à développer l’image et la promotion de notre sport ensemble », a-t-il dit.

« C’était un grand moment pour la communauté internationale de judo.C’est un honneur pour nous de célébrer nos héros qui ont tellement contribué au développement du judo dans le monde entier. Nous avons vraiment eu un grand spectacle, de grands champions bien sûr, mais aussi de grands artistes dans un lieu exceptionnel », a-t-il poursuivi. »Il est vraiment important de célébrer nos légendes du judo.

Sans eux, le judo ne serait pas arrivé là où il est aujourd’hui. Toutes les personnes récompensées avaient un message à transmettre à la nouvelle génération. Le judo est non seulement un sujet de concurrence, mais également un élément important dans la construction d’une société meilleure et donner une chance à nos enfants de vivre dans un monde meilleur », a conclu le président de la FIJSW.

Outre Soraya Haddad, d’autres athlètes et dirigeants du judo mondial ont été honorés par la FIJ à la veille du début des Mondiaux à Astana : Uemura Haruki (Japon),Yamashita Yasuhiro (Japon), Ki-Young Jeon (Corée du Sud), Shota Chochishvli (Géorgie), Karen Briggs (Grande-Bretagne), Driulis Gonzales (Cuba), Gella Vandecaveyes (Belgique) et Maria Pekli (Australie).

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email