Sonelgaz annonce une baisse de ses créances – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Sonelgaz annonce une baisse de ses créances

Sonelgaz annonce une baisse de ses créances

Sonelgaz mène à bien le programme tracé par le président de la République pour le groupe. Son P-DG, Chahar Boulakhras, a affirmé que Sonelgaz a réalisé plus de 70% du programme du président  en 2021, évoquant, dans la foulée, les défis du groupe pour l’année 2022, relatifs principalement à la demande croissante en électricité et gaz, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du plan de relance économique et industriel, ainsi qu’à la mise en œuvre de la stratégie de Sonelgaz à l’horizon 2035. 

Lors de la réunion tenue ce mardi à Alger, à laquelle ont pris part les cadres et directeurs de distribution de l’entreprise, les indicateurs de performance ont été examinés et les priorités du groupe pour les années à venir ont été arrêtées. Chahar Boulakhras est revenu sur les réalisations de la Sonelgaz durant l’année 2021, affirmant que «plus de 70% du programme du président de la République ont été réalisés».

Pour ce qui est du programme de couverture des zones d’ombre, il a affirmé qu’il a été procédé au raccordement au réseau d’électricité de 37 000 ménages et 166 000 clients au réseau du gaz. Concernant les investisseurs industriels, Sonelgaz a raccordé 600 projets d’investissement à l’électricité, en sus des 114 projets qui sont en cours de raccordement.

Pour le gaz, 589 projets d’investissement ont été raccordés et 45 sont en cours de raccordement. Concernant les exploitations agricoles, le groupe Sonelgaz a raccordé 188 exploitations agricoles à l’électricité et 32 autres au gaz naturel, selon M. Boulakhras, qui a, par ailleurs, souligné les efforts déployés lors des incendies de l’été dernier et qui ont permis de maintenir la continuité du service public. 

Outre l’évaluation de ce qui a été accompli durant l’année écoulée, le P-DG de Sonelgaz a aussi évoqué les défis du groupe pour l’année à venir. Ils sont principalement axés sur l’accompagnement de la mise en œuvre du plan de relance économique et industriel. «La mise en œuvre de ce plan ambitieux engendrera sans doute une augmentation de la demande des clients, en quantité et en qualité. On doit être à la hauteur et répondre à cette demande, notamment en application des recommandations de la Conférence nationale sur la relance industrielle», a-t-il précisé. L’autre défi consiste en la mise en œuvre du plan stratégique de Sonelgaz 2035, selon les précisions du numéro un de la société qui a donné un ensemble d’instructions et d’orientations pour sa mise en œuvre.

Les créances du groupe public, qui pèsent énormément sur les finances du groupe, sont passées de 200 milliards à la fin de 2020 à 178 milliards de dinars actuellement, selon les affirmations de M. Boulakhras. Il a indiqué que ces créances ont triplé, avec un pic historique en 2020, d’autant qu’elles se situaient à près de 60 milliards de dinars avant la pandémie de Covid-19. Soulignant l’impact de ces créances sur la santé financière du groupe qu’il dirige, il a évoqué les instructions des hautes autorités du pays de ne pas priver les citoyens d’électricité durant le confinement sanitaire. Selon lui, le recouvrement des créances va continuer.

Ce dernier se fera graduellement, «ce qui prendra du temps», a-t-il indiqué. Il a évoqué la possibilité d’un rééchelonnement de créances, tout en tenant compte de «la vulnérabilité des foyers modestes». L’intérêt du retour à des niveaux acceptables de créances a été souligné afin que «l’entité publique puisse assurer ses charges d’exploitation et ses dépenses d’investissement», a-t-il souligné.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email