Sondage : 82,1 % des personnes interrogées dans le monde sont contre l'intimidation et l'hégémonie scientifiques des États-Unis – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Sondage : 82,1 % des personnes interrogées dans le monde sont contre l’intimidation et l’hégémonie scientifiques des États-Unis

Sondage : 82,1 % des personnes interrogées dans le monde sont contre l’intimidation et l’hégémonie scientifiques des États-Unis

En 2022, la Chine a mené des projets fructueux en matière d’innovation scientifique et technologique. « Kuafu-1 » a récolté le premier lot d’images scientifiques d’observation solaire.

Le satellite de communication quantique Micius a réalisé 1 200 kilomètres de transmission d’état quantique de surface, le projet de démonstration de HPR1000 (Hua-long Pressurized Reactor) a été entièrement achevé et mis en service, le gros avion domestique C919 a été officiellement livré sur le marché, les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing (et les Jeux Paralympiques d’hiver) ont été riches en technologie, stupéfiant le monde.

Toujours en 2022, les États-Unis ont adopté une série d’hégémonie scientifique et le blocage technologique de « petites cours entourées de hauts murs » contre la Chine. L’ « America COMPETES Act » de 2022 regorge de réflexions sur la guerre froide et de concepts à somme nulle, et annonce plusieurs cycles d’inclusion d’entreprises chinoises de haute technologie et d’institutions de R&D sur la « liste » de contrôle ou de sanctions.

Une série de mesures de contrôle ciblant le domaine des circuits intégrés, comme le « CHIPS and Science Act 2022 », tisse un réseau de «confinement des puces » contre la Chine. En outre, les États-Unis ont également fait pression sur des entreprises aux Pays-Bas, en Corée du Sud, au Japon et dans d’autres pays ou régions pour qu’elles emboîtent le pas aux États-Unis et adoptent des contrôles sur la Chine.

Avec le développement de la mondialisation, la pensée à somme nulle et la pensée de la guerre froide sont depuis longtemps dépassées. Comment les populations du monde entier perçoivent-elles l’intimidation et l’hégémonie scientifiques des États-Unis et le blocus technologique « petites cours entourées de hauts murs » ?

Le groupe de réflexion de CGTN et l’Institut chinois d’opinion publique de l’Université Renmin de Chine ont récemment mené une enquête d’opinion publique mondiale auprès d’environ 3 500 répondants dans 22 pays du monde. Les résultats montrent que 92,5 % des personnes interrogées reconnaissent hautement la contribution de la science et de la technologie chinoises au monde. En ce qui concerne l’intimidation technologique et le blocus technologique adoptés par les États-Unis, 82,1 % des personnes interrogées ont clairement exprimé leur opposition et ont estimé que « davantage de pays maîtrisant les technologies avancées est le plus bénéfique au développement durable mondial ».


Le sondage mené auprès de la jeunesse mondiale en octobre 2022 a également révélé que 83,1 % des personnes interrogées dans le monde étaient très positives quant aux réalisations de la Chine dans le domaine des sciences et des technologies.

Parmi eux, les personnes interrogées ont été impressionnées par la technologie 5G, l’intelligence artificielle, les chemins de fer à grande vitesse et la construction de la station spatiale chinoise ; 79,3 % des personnes interrogées ont estimé que la force technologique de la Chine continuerait à augmenter dans les cinq prochaines années ; et 75,4 % des personnes interrogées ont estimé que le développement technologique de haute qualité de la Chine continuerait à bénéficier à la communauté internationale.

Face au développement et au progrès de la science et de la technologie chinoises, les États-Unis ont délibérément exagéré la soi-disant « menace chinoise » sous la bannière de la « sécurité nationale », politisé les questions scientifiques et technologiques, continué à freiner le développement de la Chine dans les domaines scientifique et technologique, et prôné une concurrence stratégique avec la Chine. Ces dernières années, les États-Unis ont introduit le soi-disant « Plan d’action pour la Chine », un inventaire à grande échelle des scientifiques chinois et d’origine chinoise.

Le programme a été interrompu de manière controversée en février, et parmi des milliers d’enquêtes, jusqu’à présent personne n’a été désigné comme espion. En ce qui concerne la faillite de ce « plan », 68,8 % des personnes interrogées dans le sondage mondial estiment que cette décision des États-Unis va à l’encontre des valeurs fondamentales de la communauté scientifique ; 60,4 % des personnes interrogées estiment que le plan est racialement discriminatoire et compromet gravement l’ouverture académique et la coopération internationale ; 67,3 % des personnes interrogées dans le monde estiment que le battage médiatique sur la menace posée par des universitaires chinois, ressemble plus à un « délire ». En comparaison, seulement 16,1 % des personnes interrogées pensent que cette décision vise à protéger la sécurité nationale des États-Unis.

En 2022, le gouvernement américain a lancé la loi « CHIPS Act », utilisant des outils stratégiques, économiques, commerciaux, diplomatiques et autres pour réduire en permanence l’espace de développement de la Chine et maintenir l’hégémonie technologique américaine sous prétexte de « faire retourner » la fabrication de puces aux États-Unis. Dans le sondage, les trois principales évaluations de la loi « CHIPS Act » par les répondants mondiaux étaient : « Violation des principes de libre-échange et d’ouverture du marché » (41,3 %), « Comportement inapproprié dans la concurrence des grandes puissances » (37,4 %), « Promotion de l’hégémonie » (34,1 %).

Dans le sondage, 71,9 % des personnes interrogées dans le monde pensent que la Chine est le plus grand marché des semi-conducteurs au monde et le marché des applications le plus actif, et que la coopération avec la Chine bénéficiera à la chaîne industrielle mondiale, y compris aux États-Unis ; 44,3 % des personnes interrogées pensent que le gouvernement américain ne peut pas contenir le développement rapide de l’industrie de haute technologie de la Chine.

Dans le domaine de l’innovation technologique mondiale, la Chine devient une force importante qui ne peut être ignorée. Dans le sondage, 83,2 % des personnes interrogées dans le monde pensent que la science et la technologie doivent circuler librement dans le monde sans entrave ; 84,8 % des personnes interrogées pensent que la libre circulation de la science et de la technologie dans le monde peut favoriser la reprise de l’économie mondiale et le progrès technologique mondial ; 86,5 % des personnes interrogées appellent les États-Unis à abandonner la pensée du jeu à somme nulle et à promouvoir le progrès scientifique et technologique par la coopération.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email