-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sonatrach intensifie sa coopération avec l’indonésien Pertamina

Sonatrach intensifie sa coopération avec l’indonésien Pertamina

Le groupe Sonatrach et la société pétrolière indonésienne Pertamina ont signé, jeudi à Alger, un accord de coopération visant à renforcer leur coopération dans le domaine des hydrocarbures.

Paraphé par le PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour, et celui de Pertamina Manik Massa, cet accord intervient après la signature du mémorandum d’entente et de coopération entre ces deux sociétés en septembre 2016.

Il définit les axes de coopération arrêtés conjointement par les deux compagnies, et précise aussi les mécanismes de leur mise en œuvre en Algérie et en Indonésie ainsi que dans d’autres pays.

En termes de savoir-faire, il inclut également l’échange d’informations et de savoir-faire dans les segments de la chaîne des hydrocarbures, notamment dans le domaine de la recherche, du développement et de la transformation des hydrocarbures, a-t-on appris de l’APS.

Cet accord confirme la volonté de Sonatrach et de Pertamina « de renforcer le partenariat existant à travers l’identification de nouveaux axes de coopération et d’asseoir un cadre favorable pour la concrétisation des opportunités identifiées, notamment dans l’amont pétrolier », a-t-on expliqué lors de la cérémonie de signature.

Dans ce sens, le PDG de la compagnie pétrolière indonésienne s’est félicité de la conclusion de cet accord qui reflète, a-t-il affirmé, « l’excellence des relations avec Sonatrach et qui seront renforcées davantage dans le futur « .

La société Pertamina est déjà présente en Algérie en partenariat avec Sonatrach et a participé à plusieurs opérations pétrolières depuis 2014, notamment sur les gisements de Menzel Ledjmet Nord (MLN), El Merk (Illizi), et Ourhoud (Ouargla).

Pour sa part, Ould Kaddour a souligné que la signature de ce document intervient dans le prolongement des discussions initiées par Sonatrach avec l’ensemble de ses partenaires pour le développement de la coopération et du partenariat.

L’un de ces deux futurs contrats concernera l’extension de l’usine de MNL, lui permettant de disposer d’un troisième train de production qui s’ajoutera aux deux actuellement opérationnels. Quant au second contrat, il portera sur l’exploration pour élargir le champ des puits de MLN qui renferme « d’importantes réserves « , a soutenu Ould Kaddour.

Selon les chiffres avancés par le directeur de la division association de Sonatrach, Farid Djettou, la capacité de production actuelle du champ MNL est de 18 000 barils/jour ; quant à celle d’Ourhoud elle est de 100 000 barils/j, et celle d’El Merk atteint 110 000 barils/j.

Depuis sa mise en exploitation en 2002, le champ d’Ourhoud a atteint, en novembre dernier, une production cumulée d’un milliard de barils en une quinzaine d’années.

Selon Djettou toujours, les futurs contrats avec Petramina devraient augmenter la capacité de production du champ MLN. Sonatrach, rappelons-le, avait procédé à la signature d’un protocole d’accord sur la coopération avec son homologue indonésienne Pertamina, et ce en marge du forum international de l’énergie (IEF15) en septembre 2016. L’accord en question portait sur l’intensification de la coopération entre les deux sociétés dans les projets à intérêt commun.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email