Sommet arabe d’Alger : Les dernières retouches – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Sommet arabe d’Alger : Les dernières retouches

Sommet arabe d’Alger : Les dernières retouches

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a reçu, mardi à Alger, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Hossam Zaki, dans le cadre de la poursuite de la coordination des efforts avec les autorités algériennes, qui parachèvent les préparatifs du Sommet arabe, prévu à Alger les 1er et 2 novembre prochain.

Selon un communiqué du ministère, « le ministre Lamamra a présidé, en présence des délégations des deux parties, une séance de travail consacrée à l’examen et à la présentation de tous les volets organisationnels et des mesures prises par les autorités algériennes pour accueillir les délégations arabes dans les meilleures conditions ». 

Le chef de la diplomatie algérienne « a salué le soutien et l’accompagnement assurés par le secrétariat de la Ligue arabe à l’Algérie tout au long des préparatifs du 31e Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet », a ajouté le communiqué du ministère.

De son côté, l’ambassadeur Hossam Zaki a exprimé « les remerciements du secrétariat de la Ligue arabe à toutes les institutions de l’Etat algérien pour les efforts consentis et les moyens et facilitations mis en place », saluant l’opérationnalité des structures devant abriter le sommet.

Le SG adjoint de la Ligue arabe a mis en exergue « l’intérêt des autorités algériennes aux moindres détails ayant trait à l’organisation et à la logistique pour assurer le succès de cette importante échéance », se félicitant de l’initiative de l’Algérie pour faire du 31e Sommet un sommet « zéro papier », une première dans l’histoire des réunions de la Ligue arabe. 

Il convient de souligner que, depuis quelques mois, les préparatifs vont bon train pour la réussite de ce sommet. Les délégations algériennes ont parcouru des milliers de kilomètres, visitant des capitales et rencontrant des dirigeants arabes. 

Initialement prévu en mars 2020, mais reporté pour cause de la pandémie de Covid-19, puis par d’autres aléas, ce sommet est très attendu par les observateurs en raison des défis et des menaces auxquels fait face le monde arabe. Les derniers développements géostratégiques et les mutations économiques mondiales ont imposé aux dirigeants arabes l’urgence de mettre en place une stratégie de réforme et de lancer de nouvelles actions.

Le chef de la diplomatie algérienne a réaffirmé « la nécessité d’opérer les réformes indispensables dans le système de l’action arabe commune », rappelant que « la position de l’Algérie à l’égard de la réforme et du développement de la Ligue arabe procède d’une approche inclusive tenant compte des défis qui se posent à la sécurité nationale arabe ».

Les normalisations opérées par certains Etats arabes avec l’entité sioniste ont mis à mal l’unité des rangs de la Ligue arabe et ont considérablement affaibli la cause palestinienne. C’est pourquoi l’Algérie a saisi l’opportunité de ce sommet pour relancer le dossier palestinien, en proposant, avant tout, une réunification des factions palestiniennes.

D’ailleurs, d’incessantes consultations ont eu lieu entre ces factions à Alger et ailleurs, et ce dans le but de proposer une « charte » ou une entente inter-palestinienne, d’autant que la conjoncture régionale et internationale exige une action commune et forte contre les agissements de l’entité sioniste, revigorée par la normalisation, à sens unique, de la part de certains régimes arabes, notamment le Makhzen, dont les accords de défense sont une menace directe contre ses voisins et contre la sécurité et la stabilité du monde arabe et de la région méditerranéenne. 

Pour M. Lamamra, « la tenue du Sommet arabe en Algérie se veut un droit et un devoir. Un droit parce que l’Algérie est un pays arabe pivot et influent, en ce sens qu’il a prouvé, à travers l’histoire, qu’il était capable, en menant des initiatives et en conduisant l’action arabe commune, de faire avancer les choses de façon positive », a-t-il déclaré à l’agence Sputnik.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email