-- -- -- / -- -- --
Nationale

Solidarité face au Covid-19: Forte implication de la société civile aux cotés des démunis

Solidarité face au Covid-19: Forte implication de la société civile aux cotés des démunis

Les associations caritatives intensifient leurs actions de solidarité en faveur des démunis en ce mois de Ramadhan si particulier eu égard à la crise sanitaire et ses répercussions sur la vie économique et social du pays.

La situation insoutenable d’un nombre élevé des nécessiteux a poussé l’Association nationale pour la promotion et la protection de la Femme et de la Jeunesse ( ANPPFJ) à redoubler d’efforts sur le terrain en vue de venir en aide aux couches les plus vulnérables .

C’est ce qu’a affirmé ce samedi au Jeune Indépendant la présidente de l’ANPPFJ, Mme Nadia Dridi, précisant que le travail de coordination se poursuit avec les services de l’APC d’Alger Centre et les comités de quartiers soulignant le rôle important de la société civile dans la prise en charge des familles sensiblement affectées par la crise.

« Nous continuons le travail entamé déjà depuis le début de la crise sanitaire, car notre rôle en tant que société civile est primordial dans la mesure où nous connaissons les familles qui sont dans le besoin. Nous continuons à leur acheminer les aides fournies par l’APC », indique-t-elle.

Quant à la nature des aides et dons collectés, Mme Dridi a expliqué qu’il s’agit essentiellement des denrées alimentaires distribuées dans des couffins « spéciale ramadhan ». ces derniers contiennent des produits de première nécessité, tels que les sacs de semoule et de farine, une bonbonne de contenance de cinq litres de l’huile de table, du sucre de la tomate, du beurre et autres vivres.

Sans donner des chiffres exacts, la présidente de l’Association a estimé que les quantités des vivres acheminées aux personnes bénéficiaires sont « très importantes », faisant savoir que ces aides sont fournies par l’APC et quelques bienfaiteurs. Cela , dit-telle, en sus du soutien financier décidé par l’Etat et qui consiste en la somme de 10 000 dinars destinée aux catégories dont l’emploi a été touché directement par l’application des mesures de confinement. Mme Dridi a indiqué dans ce sens que les femmes sans revenu ont pu bénéficier en ce mois de ramadhan d’une aide financière de 10 000 remplaçant ainsi le couffin distribué auparavant.

Elle a toutefois, signifié que les hommes affaires qui avaient l’habitude de contribuer à ce genre d’initiative se font rares en ces temps du corona.

« les APC ne peuvent pas satisfaire tous les besoins des familles endommagées par les retombées de la crise sanitaire, dont on ignore la durée de prolongation. C’est pour cette raison que nous avons lancé plusieurs appels via les médias nationaux en vue de sensibiliser les hommes d’affaires à adhérer dans la mesure du possible à cet élan de solidarité . Mais, il n’en fut rien », regrette-t-elle.

La présidente de l’ANPPFJ a par ailleurs rappelé d’autres initiatives visant à atténuer le poids de la crise économique qu’endure le simple citoyen depuis plusieurs mois. Elle a cité en substance l’installation des marchés provisoires dans plusieurs localités d’Alger censés mettre à la disposition du consommateur des produits laitiers à un prix plus ou moins clément. Pour Mme Dridi le combat de chaque jour doit se mener sur plusieurs fronts sorte de cette dure épreuve avec moins de dégâts.

Associée à la distribution de bavettes et gants, la sensibilisation sur l’impératif de la discipline dans l’application des mesures de précaution contre le Covid-19 figure, selon elle, parmi le travail quotidien de leur entité associative.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email