-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Solidarité et coopération : deux armes puissantes

« J’ai toujours répété que tous les êtres humains appartenaient tous à une communauté de destin », peut-on lire dans la lettre du président chinois Xi Jinping récemment adressée à Bill Gates, co-président de la Gates and Melinda Foudation. 

Gates avait auparavant écrit au président chinois pour lui exprimer son admiration aux efforts du gouvernement et du peuple chinois consistant à combattre l’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Que signifie la communauté de destin commun ? Le désastre causé par cette pandémie  a, sans doute, appris à l’humanité à comprendre d’une manière plus approfondie que le virus n’a pas de frontière, et qu’avoir le dessus sur lui nécessite la solidarité et la coopération entre tous les pays du monde. Le monde n’a pas d’autre choix.

La Chine fait tout son possible pour réagir au désastre : c’est au prix des mesures extrêmement impartiales et drastiques qu’elle est parvenue à d’importants résultats dans sa lutte contre l’épidémie.

En transmettant à temps et en toute transparence les informations à l’Organisation mondiale de la Santé et aux pays et régions concernés, la Chine a gagné du temps pour le reste du monde.

La Chine n’a ménagé aucun effort pour préserver la vie et la santé de son peuple et de tous les peuples du monde, en assumant son devoir de contribuer à la cause de la sécurité sanitaire publique.

Plus des 160 pays et organisations internationales ont exprimé leur sympathie auprès de la Chine. Une trentaine de pays et organisations internationales lui ont fourni du matériel médical et sanitaire, sans compter les dons de plusieurs entreprises étrangères basées en Chine. A travers ces actes concrets, la communauté internationale a voulu exprimer son soutien à la Chine pendant les moments difficiles qu’elle traverse.

Dans la partie continentale de la Chine, en dehors de la province du Hubei, le nombre de nouveaux cas recensés a chuté. On est passé de 890 à 18 cas de nouvelles contaminations par jour. Les dernières statistiques remontent à la date du 22 février. Ce succès est dû aux efforts des Chinois et de toute la chaine de solidarité internationale qui s’est organisée autour d’elle.
Une délégation d’experts de l’OMS se trouve actuellement en Chine pour se joindre aux chercheurs chinois. Ensemble, ils mèneront des recherches pour tenter de bien élucider toutes les informations sur ce nouveau coronavirus. Tous ces efforts contribueront à l’amélioration du mécanisme planétaire de réaction aux épidémies, à la mise en place d’un dispositif complet de gestion sanitaire au niveau mondial, ainsi qu’à mieux prévenir les événements « cygne noir ».

Lors de la dernière réunion ministérielle spéciale Chine-ASEAN, les ministres des Affaires étrangères des 10 pays de l’ASEAN se sont joints à leur homologue chinois Wang Yi et ont crié, à haute voix, leur solidarité à la ville de Wuhan, à la Chine et à tous les pays de l’ASEAN. Wang Yi a avancé 4 propositions de coopération dans le domaine de la sécurité sanitaire régionale, qui ont rencontré l’approbation de tous les ministres participant à la réunion.
C’est dans cet élan de solidarité que la Chine a fait au Japon don de kits de dépistage d’acide nucléique. De quoi répondre à l’expression d’amitié venant du voisin qui lui a fait don d’importants matériels de lutte contre le virus.

Les soutiens matériel et politique que s’accordent différents pays en cette période de combat contre l’épidémie, sont porteurs d’un bon élan de coopération qui aidera à franchir un nouveau pallier dans le futur.


La propagation de l’épidémie étant contrée, les machines se remettent à tourner dans des usines de Chine.


Dans les ateliers de Dayang High-performance Material, une entreprise basée à Luoyang, dans le Henan, les ouvriers portant des masques ont repris leur travail, fabriquant des objets en verre qui seront utilisés dans un projet de l’Initiative « La Ceinture et la Route » en Ouzbékistan.
Les trains de fret chinois ont repris le trafic vers l’Europe.
A Shanghai, centre économique de Chine, presque 90% des entreprises figurant parmi les 500 du monde ont rouvert leurs bureaux et usines.

«En cette période d’urgence mondiale, les intérêts de la communauté internationale doivent être préservés grâce à la solidarité et la coordination. Les propos extrémistes et les réactions excessives ne sont pas appropriés », fait savoir le dernier rapport de l’Institut de recherche sur les questions internationales de Shanghai.
Rupture, matche nul ou isolement : autant d’idées à rejeter si l’on veut vaincre l’épidémie et réduire son impact sur la croissance mondiale.
« La solidarité et la coopération sont deux armes puissantes », cette phrase de Xi Jinping résume parfaitement bien sa volonté de voir la communauté internationale relever le défi.
Avançons main dans la main pour vaincre le péril. Le printemps est sur le chemin pour nous arriver.
De Pékin, Xinxin M. 

Lire aussi: CORONAVIRUS : Les échanges commerciaux entre Alger et Pékin « se portent bien »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email