-- -- -- / -- -- --
Culture

Solidarité de l’Algérie envers un pays frère

Solidarité de l’Algérie envers un pays frère

Plus que jamais la Syrie, pays frère, a besoin de soutien. Par l’intermédiaire de l’Orchestre symphonique national, l’Algérie exprime sa solidarité agissante en invitant le maestro Missak Baghboudarian le temps d’un concert pour réaffirmer les liens profonds de fraternité.

L’Algérie n’oublie pas que la Syrie a été étroitement à ses côtés durant la guerre de libération nationale. Le peuple syrien a douloureusement souffert du point de vue moral face aux exactions que commettait le colonialisme en Algérie. Il n’a pas ménagé ses aides en matériel et en finances pour secourir le peuple algérien en lutte pour son indépendance.

Cette solidarité remonte loin dans le temps, à l’époque de l’Emir Abdelkader. Ce résistant farouche contre le colonialisme a choisi la Syrie pour retrouver son identité et militer pour la justice et la liberté. Nombreux ont été les Algériens qui l’ont suivi et qui, depuis, se sont enracinés dans ce pays.

C’est par l’art musical que s’exprime aujourd’hui cette reconnaissance et cette gratitude envers ce pays frère. La musique avec son sens universel et sa dimension hors du temps, élève l’âme, apaise les esprits et fortifie les cœurs pour plus de générosité et d’humanisme, en ces temps d’agressivité impitoyable et de rude violence.

La baguette du maestro Missak Baghboudarian répond à cette vision apaisée des évènements. Au programme du concert qui sera donné au Théâtre national algérien ce mercredi 25 novembre à 19 heures, avec l’ensemble des musicIens de l’Orchestre symphonique national, figurent des œuvres de compositeurs de musique universelle, à l’image de Mozart qui apporte la sérénité dans les cœurs.

Sa symphonie n° 40 en G mineur sera interprétée intégralement dans ses quatre mouvements. Un autre invité syrien de marque accompagne le maestro Missak Baghboudarian, c’est le talentueux et virtuose du violon, Mohamed Maias Alyamani. Il fera vivre des moments forts en interprétant en soliste sa propre composition qui est une suite pour violon et orchestre. Le concert se terminera en apothéose avec une œuvre du compositeur, violoniste et chef d’orchestre algérien, Sid Ahmed Fellah.

Cette pièce s’intitule Dhikra qui est un bouquet d’œuvres musicales puisées de notre patrimoine et que Sid Ahmed Fellah a ingénieusement conçu pour être interprétée en musique symphonique. Ainsi la clôture de ce concert permettra d’unir dans un même esprit de fraternité algéro-syrien deux génies créatifs dans la musique universelle. Le séjour du maestro Missak Baghboudarian sera marqué aussi par un concert éducatif donné ce mardi à nos jeunes des établissements scolaires. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email