-- -- -- / -- -- --
Culture

Soirées ramadhanesques à Médéa : Théâtre et chant religieux à l’affiche

Soirées ramadhanesques à Médéa : Théâtre et chant religieux à l’affiche

Rendu public au 3e jour du mois sacré, le programme d’animation des veillées concocté par la direction de la maison de la culture Hassan-El Hassani est venu mettre de l’ambiance à la vie nocturne de la cité, après les prières surérogatoires des Tarawih.

Bien que réduit par rapport aux années précédentes, le programme n’en comprend pas mois un large éventail de spectacles où alternent aussi bien chants religieux et chaâbi que représentations théâtrales et soirées musicales.

Comme pour être en harmonie avec le contexte du mois de ramadhan, la soirée inaugurale a été marquée par la programmation, jeudi, d’une veillée inchad ou chants religieux, une soirée animée par la voix du jeune mounchid Nadhir Hassaïni venu de la wilaya de M’Sila.

A ce titre, pas moins de 6 soirées inchad auront lieu durant le mois sacré en compagnie de jeunes noms venant des wilayas de M’Sila, Constantine, El-Oued et Médéa, lauréats des concours organisés par la télévision Echariqa.

Comptant de nombreux amateurs, l’art des planches est celui qui dispose de la part du lion avec plusieurs représentations, dont la pièce intitulée « Le procès » produite par l’association artistique et culturelle de Tablat, et les pièces « Ethikra » (Le souvenir) de la coopérative culturelle Port-Saïd d’Alger, « 107 » de l’association Aqwass de Médéa, « Galoufa » de l’Association des amis de l’art de Chlef, « Silsila » du théâtre régional d’El-Eulma, « Leylat al kabth 3ala Djouha » (Le soir de l’arrestation de Djeha) de l’association théâtrale de Médéa.

Quant aux chants chaabi et moderne qui ne seront pas en reste dans les veillées de ramadhan, il a été prévu des soirées consacrées à ces 2 genres qui seront animées par des artistes locaux, en compagnie du renommé Ahmed Achab, de Ziad Bouhalib pour le chant moderne, et de Kamel Hirèche, Mustapha Farah, Belekehal Mohamed et Belekehal Boualem pour le chant chaabi.

En outre, la maison de la culture Hassan-El Hassani marquera les événements célébrant la Journée internationale du vivre-ensemble en paix et la Journée internationale de l’enfance, et ce, en organisant des activités mettant en exergue les efforts fournis par l’Algérie dans ces domaines.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email