-- -- -- / -- -- --
Sports

Sofiane Younès : «Nous ne craignons personne au Maroc»

Sofiane Younès : «Nous ne craignons personne au Maroc»

C’est un garçon fort de caractère et qui reste l’un des principaux artisans de la victoire finale de l’Entente de Sétif en Ligue des champions africains de football.

Il s’agit bien entendu de Sofiane Younès, le virevoltant ailier sétifien, qui s’apprête à disputer la coupe du monde des clubs 2014, du 10 au 20 décembre prochain au Maroc, et qui nourrit d’énormes ambitions pour aller le plus loin possible dans cette compétition avec son club des Hauts Pateaux.

« N’importe quel joueur rêve de participer à cette compétition. Nous ne craignons personne et nous allons gagner grâce à l’expérience que nous avons acquise. Nous sommes prêts pour un nouvel exploit au Maroc » a déclaré Younès sur le site de la Fédération internationale de football.

Les représentants algériens vont disputer pour la première fois de leur histoire la coupe du monde des clubs 2014 où ils auront à côtoyer le grand Real Madrid de Cristiano Ronaldo, club le plus titré de l’histoire de la Coupe d’Europe des clubs et de la Ligue des champions européens. L’Entente partira dans la peau d’un champion africain puisque, faut-il le rappeler, elle avait battu en finale l’AS Vita Club du Congo (2-2, 1-1).

L’ancien joueur du MC Alger et de l’USM

ERl-Harrach est revenu sur son parcours exceptionnel en Ligue des champions d’Afrique. 

« J’ai retrouvé une seconde jeunesse avec Sétif en Ligue des champions. C’est le rêve de tout joueur de participer à cette compétition, suivie dans toute l’Afrique mais également en Europe. Ainsi, j’ai donné le maximum à l’entraînement et en matches pour faire taire les critiques », a expliqué Younès, auteur de quatre buts dans cette compétition. 
Si l’effectif sétifien apparaît sur le papier hétérogène, le collectif est extrêmement soudé.

« Mes buts ont été importants, mais ils ne sont pas uniquement l’œuvre de Younès. Ils sont le résultat du travail de l’ensemble de mes partenaires », confirme l’attaquant des Aigles Noirs. « Il faut ajouter à cela les conseils de notre entraîneur et ses choix tactiques.

Le staff médical a permis à l’ensemble des joueurs d’être au top physiquement durant toute la compétition, et le soutien moral des dirigeants nous a permis de surmonter toutes les épreuves », a-t-il dit du haut de ses 32 ans. 

Au Mondial des clubs 2014, l’équipe sétifienne débutera le tournoi en donnant la réplique, le 13 décembre prochain à 16 heures à Rabat, au vainqueur de la rencontre préliminaire entre les Marocains du Moghreb de Tétouan et les Néo-Zélandais d’Auckland City, pour le compte des quarts de finale.

 En cas de succès, les hommes de Kheireddine Madoui affronteront, en demi-finale, les Argentins de San Lorenzo. C’est du moins tout le mal qu’on souhaite à nos ambassadeurs du football pour aller le plus loin possible dans cette compétition. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email