-- -- -- / -- -- --
Sports

Smain Khabatou, le mordu du ballon, tire sa révérence à l’âge de 94 ans

Smain Khabatou, le mordu du ballon,  tire sa révérence à l’âge de 94 ans

Le football algérien a perdu ce lundi, une de ses figures marquantes avec le décès à Alger de l’ancien sélectionneur national Smaïn Khabatou à l’âge de 94 ans. Véritable encyclopédie du football, au vu de ses immenses connaissances dans cette discipline, Khabatou né le 28 septembre 1920 à Mizrana, près de Tigzirt (Tizi Ouzou) a marqué de son empreinte le sport roi en Algérie.

Khabatou a eu l’honneur, au lendemain de l’indépendance de prendre les destinées de la première équipe nationale algérienne, avec le défunt Mustapha Al Kamal. Ancien footballeur, il a signé sa première licence à l’âge de quinze ans (1935) en tant que minime au Stade Algérien de Belcourt, où il reste jusqu’à 1938, année où il décroche le titre de champion d’Alger.

Il est recruté ensuite par le MC Alger où il brilla de mille feux aux côtés des Albort, Firoud, Kaddouris, Missoum, Branki, Kheloui, Berzig, Kerrarssi… En 1951, il quitte le Mouloudia avec beaucoup de peine, suite à un différend avec un responsable, et opte pour l’autre club musulman, l’USM Blida.

Il devient alors l’entraîneur-joueur respecté et apprécié de tous. En tant qu’entraîneur, il a dirigé plusieurs formations algériennes comme le MC Alger, l’USM Blida, l’OM Ruisseau et le WA Boufarik. Khabatou a souvent évoqué avec fierté sa participation au stage d’entraîneurs-instructeurs (3e degré) organisé en 1948 par la Fédération française de football à Reims, en présence de sommités footbalistiques de l’époque (Heleno Herrera, Boulogne, Batteux, Leduc, Snella..). Il se classe 7e sur 153 candidats et devient une référence aux yeux des spécialistes du football. 

“Ammi Smain” comme on aime l’appeler, a été victime d’un malaise cardiaque dimanche soir en son domicile situé au quartier les Sources (Alger) nécessitant son transfert à l‘hôpital algérois spécialisé de Clairval. Il a rendu l’âme vers 17h00 au domicile de son fils à Ain Naâdja (est d’Alger). Le défunt a été inhumé hier après la prière du Dohr au cimetière de Sidi Yahia (Alger) en présence d’une foule nombreuse venue l’accompagnée dans sa derniére demeure. Repose en paix Aami Smail.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email