-- -- -- / -- -- --
Nationale

Situation sanitaire à Béjaïa : Pression sur les hôpitaux

Situation sanitaire à Béjaïa : Pression sur les hôpitaux

Le nombre de personnes atteintes de la Covid et ses variants dont le Delta indien est en hausse. Plus de 416 malades sont hospitalisés dans les nombreux hôpitaux de la wilaya de Béjaïa selon les dernières statistiques communiquées le week-end dernier.

Ce lundi, «pas moins de 365 malades étaient hospitalisés l’échelle de wilaya», selon des informations qui nous nous sont parvenues.Notons que le CHU de Béjaïa a enregistré une hospitalisation de 10 malades en plus ce dimanche. Le nombre de sujets atteints de la pandémie du Coronavirus et ses variants est passé de 147 à 157 en 24 heures au niveau du CHU. «Hier, 154 malades étaient hospitalisés au CHU», selon M. Hafid Boudrahem surveillant général au CHU et chargé des inspections. Selon notre interlocuteur, «il y a des sujets qui ont quitté l’hôpital après guérison mais, le nombre de malades reste élevé». Ces derniers sont hospitalisés dans trois hôpitaux : Khéllil Amarne, EPH Franz Fanon et l’EPSP de Targa Ouzemour.

Au niveau de cette unité 18 femmes gestantes étaient atteintes par la Covid, hospitalisées au niveau du service maternité et on compte aussi l’hospitalisation de 04 enfants. Parmi les sujets atteints par la pandémie on retrouve des jeunes personnes âgées entre 26 et 37 ans. Au niveau de l’EPH Akloul Ali d’Akbou, 58 malades étaient hospitalisés, selon les statistiques communiquées ce dimanche et 43 malades au niveau de l’EPH de Kherrata selon des statistiques communiquées ce lundi. Au niveau de cet hôpital on compte 06 à 08 nouveaux malades par jour. Parmi les 416 malades hospitalisés dans les hôpitaux de la wilaya, il y a 150 au CHU de Béjaïa : 94 à l’unité Khéllil Amrane et 47 à l’EPH Frantz Fanon et 09 au niveau de la maternité targua Ouzemour. Au niveau de l’EPH de Kherrata il y a 41 malades et 60 malades hospitalisés à Aokas le week-end dernier.

Ces hôpitaux ont vécu une pression sur l’oxygène qui est très demandé ces derniers jours. Au niveau du CHU de Béjaïa M. Hafid Boudrahem rassure sur la disponibilité de l’oxygène mais avoue qu’il y a une vraie pression sur cette denrée ces derniers jours car, le nombre de malades est en hausse», dit-il. A Akbou, une centrale de production d‘oxygène sera installée en faveur de l’EPH Aklou Ali et les EPSP de la région par 11 industriels locaux dont les entreprises Ifri, Général Emballage, Laiterie Soummam, Djurdjura,…», a-t-on appris hier. L’initiative est conduite par l’association «Soummam Akbou d’Aide aux Malades et Nécessiteux». Il faut noter que la demande en oxygène s’est multipliée sur plusieurs fois eu égard au nombre très élevé de malades hospitalisés qui nécessite tous de l’oxygène.

Plusieurs hôpitaux ont été ravitaillés en oxygène ces derniers jours mais cela est il suffisant ? A l’EPH de Sidi-Aïch, 50 personnes atteintes de Covid et d’autres variants ont été hospitalisées jusqu’à ce dimanche, 48 à l’EPH d’Akbou, 67 à l’EPH Amizour. Notons que le service d’oncologie du CHU de Béjaïa a été transféré à l’EPSP de Sidi-Ali-Labher. Le cinquième étage du CHU est dédié aussi à la prise en charge des malades atteints par la pandémie. Notons que l’APW a acquis 07 ambulances pour le transport des malades vers les hôpitaux pour un montant de 07 milliards. Ces ambulances sont attribuées en faveur de 07 EPSP de la wilaya. Il est utile de rappeler de nouvelles mesures préventives ont été prises par le conseil des ministres et Béjaia est concernée.

On note «la suspension du transport urbain et ferroviaire le week-end, confinement à domicile de 20h à 6h du matin pendant 10 jours, fermeture des plages, fermeture des activités qui se caractérisent par une forte concentration de la population et qui présentent un risque évident de contamination dont les marchés de ventes des véhicules d’occasion, salles omnisports et salles de sport, maisons de Jeunes, centres culturels…, limitation à la vente à emporter uniquement pour certains activités dont les cafés, restaurations, fast-food et espaces de vente de glace, fermeture des espaces récréatifs de loisirs et de détente, lieux de plaisance et les plages. Ces mesures visent à réduire l’aggravation de la situation épidémiologique et l’accroissement rapide du nombre de contamination.

Par ailleurs, il a, également, été décidé «de renforcer les mesures applicables aux marchés ordinaires et aux marchés hebdomadaires se rapportant au dispositif de contrôle par les services compétents afin de s’assurer du respect des mesures de prévention et de protection et l’application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre des contrevenants».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email