-- -- -- / -- -- --
Nationale

Situation en Tunisie: Lamamra à Tunis pour discuter avec Kais Saied

Situation en Tunisie: Lamamra à Tunis pour discuter avec Kais Saied

Le chef de la diplomatie algérienne M. Ramtane Lamamra, a été reçu ce mardi au palais du Carthage par le président tunisien , M. Kais Saied, suite aux derniers développement chez le voisin de l’Est émaillés d’un gel des activités du parlement et du renvoi du gouvernement.

“A cette occasion, le ministre Lamamra a transmis au Président tunisien un message de fraternité et d’amitié de son frère le Président Abdelmadjid Tebboune, réaffirmant son engagement ferme pour le raffermissement des liens de fraternité et de solidarité et des relations stratégiques prévalant entre les deux pays”, indiqué un communiqué du ministère des affaires étrangère.

Selon le communiqué “l’audience a donné lieu à un échange de vues sur l’état des relations bilatérales et les perspectives de leur renforcement afin de permettre aux deux pays d’affronter de manière plus efficace les défis communs, y compris ceux relatifs à la pandémie de la covid-19”.

L’audience a été, en outre, “le lieu d’aborder les questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la situation au sein de la région du Maghreb, l’espace Sahelo-saharien, ainsi qu’au sein du monde arabe”.

Par ailleurs, M. Lamamra a tenu une séance de travail avec son homologue tunisien, M. Othman Jerandi, au cours de laquelle, les deux chefs de la diplomatie ont ” relevé avec satisfaction la convergence de leurs positions sur les questions d’intérêt commun aux niveaux régional et international et ont convenu d’œuvrer pour la préservation et le renforcement de l’heureuse tradition de consultation et coordination au sein de tous les fora régionaux et internationaux”.

Dimanche dernier, le président tunisien Kaïs Saïed, engagé depuis des mois dans un bras de fer avec le parlement et le gouvernement, a gelé les travaux du Parlement, a démis le chef du gouvernement et pris en main le pouvoir exécutif, après une journée de manifestations en pleine crise sanitaire.

Ce coup de théâtre ébranle la jeune démocratie tunisienne, qui fonctionne depuis l’adoption en 2014 d’une Constitution de compromis selon un système parlementaire mixte, dans lequel le président a comme prérogatives la diplomatie et la sécurité.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email