-- -- -- / -- -- --
Monde

Situation économique en Chine Les fondamentaux intactes

Situation économique en Chine Les fondamentaux intactes

Le produit intérieur brut (PIB) de la Chine s’est situé à 20.650 milliards de yuans (environ 2.910 milliards de dollars) au cours du premier trimestre 2020 dans le contexte du COVID-19, soit une baisse de 6,8% par rapport à l’année précédente, selon les données publiées vendredi dernier par le Bureau d’Etat des statistiques.

Ce chiffre n’est pas une surprise compte tenu du fait que la Chine est confrontée au grave défi du COVID-19 durant le premier trimestre de cette année. La préservation des vies humaines passe pour la tâche la plus importante de la Chine, aux yeux des autorités depuis l’apparition de la pandémie en janvier dernier dans la ville de Yuhan avant de se propager dans le monde entier. Dans ce contexte, la Chine s’est attelée ensuite à adopter des mesures efficaces de prévention et de contrôle.

Ce qui a conduit à réduire sensiblement le mouvement de personnes et le ralentissement de son secteur économique. C’est la raison pour laquelle la Chine a su, dans un délai relativement court, maîtriser efficacement cette pandémie afin de remettre sur rails la machine de production. Devant cette réalité, il était évident que son taux de croissance soit affecté. C’est au prix du ralentissement à court terme de son économie que la Chine a pu sauver des vies humaines.

A l’heure actuelle, la pandémie de COVID-19 poursuit son rythme de propagation, et que cela a eu un impact considérable sur l’économie mondiale notamment dans les secteurs des investissements transfrontaliers, du commerce des marchandises et les échanges humains. Plusieurs institutions de différents pays ont été obligées de revoir à la baisse leurs prévisions de croissance économique. Difficile pour l’économie chinoise, face à cette réalité, d’assurer à elle seule son bien-être. La baisse du taux de croissance est la conséquence logique de la pression économique.

Mais Il est clair que la croissance rapide de la nouvelle dynamique économique de la Chine se poursuit même à un rythme lent ces jours-ci avant de prendre sa vitesse de croisière. Au premier trimestre, la valeur ajoutée des services de transmission d’informations, de logiciels et de technologies de l’information de la Chine, a augmenté de 13,2%, entraînant une croissance du PIB de 0,6%, et la valeur ajoutée du secteur financier a connu une augmentation de 6%, souligne la même source.

En outre, les performances économiques liées à Internet sont prometteuses. Les secteurs comme le commerce électronique, l’apprentissage en ligne et les consultations à distance ont tous connu un développement rapide. Par exemple, les ventes au détail en ligne d’articles ont augmenté de 5,9% en mars. En particulier, la flambée de la demande d’achats en ligne a engendré et renforcé de nouveaux formats de vente au détail tels que la diffusion en direct. Ce n’est pas par hasard que les deux principales plates-formes de diffusion en direct en Chine réalisent, en l’espace de près de deux heures, de ventes de plus de 100 millions de yuans.

La bonne nouvelle est que les fondamentaux de la croissance économique à long terme de la Chine ne changeront pas en raison de l’impact à court terme de l’épidémie. Bien que le taux de croissance économique ait été diminué, l’ensemble du système industriel chinois n’a pas cependant été touché.

Du point de vue du soutien aux facteurs, les avantages de la base industrielle, de la capacité d’assortiment, du capital humain restent toujours présents. Autre chose, les installations logistiques et les infrastructures de transports en parfait état en Chine, sont des facteurs qui puissent soutenir efficacement la croissance économique à moyen et à long terme. En plus, la Chine continuera d’approfondir la réforme et l’ouverture, de promouvoir l’innovation et de stimuler constamment l’énergie, le potentiel et la vitalité de son économie.

Comme de nombreux analystes l’ont souligné, les attentes de reprise compensatoire après l’épidémie ont soutenu les investisseurs qui continuent, dans une certaine mesure, de se montrer optimistes à l’égard de la Chine. Le directeur général adjoint du FMI, Zhang Tao, a récemment déclaré dans une interview à CMG (China Media Group) que cette prévision reflète la confiance dans le développement à long terme de l’économie chinoise.

Alors que la pandémie poursuit sa propagation affectant plus de 2.3 millions de personnes dans le monde dont plus de 730 000 aux Etats-Unis, la tendance à la baisse de l’économie mondiale reste manifeste et les facteurs de déstabilisation et d’incertitudes accroissent également.

La Chine, devra, dans l’avenir, se préparer à l’éventualité de répondre aux principaux risques externes, selon le bureau des statistiques. Toujours est-il que l’économie chinoise reste confiante, et est capable de transformer la crise en opportunité et de se développer davantage. La reprise accélérée de l’économie chinoise entrainera dans sa lancée les économies des autres pays, dépendante du la bonne santé de l’ancien empire céleste.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email