-- -- -- / -- -- --
Nationale

SIPA : 20 projets aquacoles ont bénéficié des garanties de crédits

SIPA : 20 projets aquacoles ont bénéficié des garanties de crédits

Le directeur général du Fonds de garantie des crédits aux PME (FGAR), Abderraouf Khalef, a indiqué, hier à Oran, que son établissement a accordé, durant cette année, des garanties de crédits à 20 projets versés dans la pêche et l’aquaculture à travers le territoire national.

Le DG a relevé, dans une déclaration en marge du Salon international de la pêche et de l’aquaculture qui se tient dans la capitale de l’Ouest, que 10 projets d’élevage de dorade et de loup de mer ont bénéficié de garanties pour leurs crédits. Chacun de ces projets assurera une production de 300 tonnes de poissons annuellement.

Le même responsable a noté que si le nombre de projets aquacoles bénéficiant de garanties du FGAR sont peu nombreux, les investissements engagés sont, par contre, très lourds, nécessitant chacun en moyenne 220 millions de dinars.

Par ailleurs, 10 autres projets concernant la pêche – acquisition d’embarcations et petits métiers ainsi que divers équipements – ont bénéficié des prestations du FGAR.

Selon Abderraouf Khalef, ces 20 projets ont bénéficié de crédits de la Banque agricole et du développement rural (BADR) totalisant 1 milliard de dinars. A la fin de l’année en cours, 10 nouveaux projets seront financés par la même banque et garantis par le FGAR.

Le même responsable a souligné que son organisme compte garantir les crédits des PME et des investisseurs engagés dans ce créneau, appelé à se développer avec la création de 1 000 fermes aquacoles à créer à l’horizon 2020, objectif visé par le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

Il a rappelé que son organisme a signé des conventions avec différentes entreprises bancaires en vertu desquelles les investisseurs bénéficieront de garanties pour obtenir les crédits nécessaires à leurs projets. Le FGAR couvre à hauteur de 100 millions de dinars la création d’entreprises et de 250 millions de dinars pour les projets d’extension de leurs activités.

Il faut signaler que les conditions d’octroi de ces garanties portent sur les capacités des entreprises à apporter une plus-value à la qualité des produits et des services non disponibles en Algérie, le nombre de postes de travail à créer au profit des jeunes, leur contribution dans le développement des zones enclavées et dans la réduction des importations et enfin l’augmentation des importations hors hydrocarbures.

Rappelons que le 7e SIPA, ouvert jeudi dernier au Centre des conventions d’Oran, regroupe 140 exposants, dont 35 étrangers et 9 organisations internationales et régionales représentant 17 pays européens, arabes et africains.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email