-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Silence honteux

Le président palestinien Mahmoud Abbas, sans appeler à une intervention militaire arabe ou internationale, se contente d’appeler ses compatriotes à empêcher l’accès à la mosquée Al-Aqsa aux colons israéliens et à utiliser « tous les moyens » pour protéger le site.

« Il n’est pas suffisant de dire que des colons sont venus, ils doivent être empêchés d’entrer sur le site par tous les moyens », a dit M. Abbas lors d’une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie, mais évitant soigneusement d’appeler les armées arabes et musulmanes de défendre le troisième Lieu saint de l’Islam.Al-Aqsa est le troisième lieu saint de l’islam après La Mecque et Médine en Arabie saoudite Les dirigeants de l’entité sioniste s’apprête à donner aux juifs le droit de prier sur l’esplanade de la mosquée Al Aqsa, lieu duquel le Prophète Mohamed, qu’il soit loué, a effectué son voyage céleste, ou Al Isra’e.

Les musulmans, sont, ces derniers confrontés à des agressions sans précédent au niveau de l’esplanade des Mosquées. Un dangereux précédent qui présage un grave danger menaçant al-Aqsa, en ce sens que de nombreux rabbins et colons continuent d’envahir al-Aqsa avec la protection de la police sioniste.
Les rabbins vêtus de tenues propres au « Temple de Salomon », ont procédé à des rituels du Temple dans les esplanades de la Mosquée d’al-Aqsa, sous une protection renforcée des unités spéciales de la police de l’occupation. Cet habit porté par les rabbins est spécifique au Temple, selon un plan maçonnique et sioniste d’essence talmudique visant à détruire la sainte mosquée pour y ériger faisant leur fantomatique édifice. 

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, faisant mine d’être choqué, a « exhorté » Tel Aviv à mettre fin aux “provocations” répétées sur l’esplanade des Mosquées. Le sud coréen n’a pas jugé utile de convoquer le Conseil de Sécurité de l’ONU pour discuter de cette cruciale question.

La Ligue arabe se tait honteusement alors que s’agissant de la Lybie et de la Syrie, elle n’avait pas hésité à faire appel à l’OTAN pour détruire ces deux pays arabes et musulmans. L’Organisation de la Conférence islamique (OCI) qui siège à Jeddah, n’a pas jugé, elle aussi, de défendre Al Aqsa. Les capitales arabes sont euthanasiées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email