-- -- -- / -- -- --
Nationale

Signature d’un mémorandum d’entente le ministère de l’Environnement et le PNUE

Signature d’un mémorandum d’entente le ministère de l’Environnement et le PNUE

Un mémorandum d’entente a été signéce lundi à Alger entre le ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables représenté par Fatma-Zohra Zerouati et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), représenté par son directeur, Erik Solheim.

Fatma-Zohra Zerouati estime que « ce mémorandum va définir le cadre et les axes de coopération qui sont prioritaires pour notre pays ». Ils sont notamment relatifs à la gestion intégrée des déchets, la préservation des ressources naturelles et des écosystèmes comme sources de revenu , la lutte contre la désertification et le changement climatique, l’économie verte, le développement et la maîtrise des énergies renouvelables, ainsi que le renforcement des capacités des négociations dans le cadre de la mise en œuvre des conventions et traités internationaux. La ministre a indiqué que ces derniers figurent parmi les priorités de son secteur. Elle a en outre souligné l’importance de la visite du directeur de l’exécutif du PNUE : « Cette visite va renforcer la coopération bilatérale afin d’appuyer les efforts déployés par le gouvernement algérien pour l’amélioration du cadre de vie du citoyen reposant entre autres, sur la préservation de l’environnement », a-t-elle signalé. Zerouati a par ailleurs rappelé la position de l’Algérie dans les questions environnementales qui, dit-elle, s’inscrivent dans une vision globale par rapport aux engagements internationaux du pays en la matière, que « nous devions honorer », a-t-elle souligné. Mais il est aussi question de relever les défis internes, ajoute-t-elle « Le secteur veut se positionner comme un secteur générateur de richesses et d’emplois », a-t-elle fait remarquer, ce qui représente « un vrai chalenge ».

Ouverture prochaine du jardin de Oued Smar

Lors d’une visite sur le site du jardin urbain de Oued Smar, la ministre a tenu à signaler que l’ouverture de cet espace vert au grand public, va se faire avant la saison estivale 2018, sans donner une date précise. Elle a toutefois signalé quelques manques relatifs à la capacité d’accueil des véhicules, disant qu’« il est impératif d’agrandir le parking ». Elle a insisté aussi sur l’obligation de multiplier les axes conduisant à cet espace « Actuellement, il y a un seul axe ; il faut en ouvrir trois autres », a-t-elledit. Pour ce qui est de la gestion de ce jardin, la ministre dit qu’ « il sera géré d’un côté par la wilaya à travers des EPIC, qui vont répondre à un cahier des charges bien précis. D’un autre côté, le ministère, à travers l’Agence nationale des déchets va prendre en charge la gestion technique », a-t-elle expliqué.

La transformation et la fermeture définitive de la décharge de Oued Smar en 2011, qui a longtemps représenté un point noir pour la capitale d’autant plus que la décharge se trouvait à proximité de l’aéroport, a permis la récupération de 45 hectares qui sont réhabilités et ont été érigés en un espace de proximité qui va servir certainement d’endroit de détente pour les algérois.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email