-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sider El-Hadjar :Le syndicat d’entreprise suspendu

Sider El-Hadjar :Le syndicat d’entreprise suspendu

Le sit-in des sidérurgistes d’El-Hadjar, tenu jeudi dernier devant le siège de l’union de wilaya UGTA d’Annaba, n’a pas laissé la Centrale syndicale sans réaction. Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de l’UGTA, a suspendu hier le conseil syndical de l’entreprise Sider El-Hadjar, présidé par Nourredine Lamouri, un proche de Baha Eddine Tliba, homme d’affaires et député d’Annaba, et propose aux travailleurs le renouvellement des instances syndicales du complexe.

Une assemblée générale des travailleurs est programmée pour aujourd’hui dans l’usine sidérurgique afin de débattre des modalités du prochain scrutin électoral qui permettra de choisir en toute liberté les véritables représentants des travailleurs. Il faut signaler que les dernières élections du conseil syndical et du comité de participation de Sider El-Hadjar remontent à 2013, et bien que le mandat des représentants des travailleurs ait expiré, il a été toujours prorogé pour des raisons jugées suspectes.

Les travailleurs en colère, dans leur sit-in de jeudi dernier, avaient dénoncé des « cercles mafieux » qui agissaient en complicité avec l’ancien syndicat. Un syndicat devenu même trop influent, et a qui accaparé la gestion de l’entreprise sidérurgique, incitant même le PDG de Sider El-Hadjar à abandonner son poste. Selon des sources sûres, le nouveau PDG du groupe Imetal, Tarek Bouslama, a reçu carte blanche des pouvoirs publics pour assainir le climat. Le complexe qui, dit-on, appartient à 100% à l’Etat algérien, mais dont les revenus sont détournés au profit de personnes sans scrupules.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email