-- -- -- / -- -- --
Culture

Si El Hachemi Assad, moudjahid, pour l’épanouissement de l’amazighité

Si El Hachemi Assad, moudjahid, pour l’épanouissement de l’amazighité

Le Symposium sur les questions liées à la polysémie dans la langue amazighe, organisé à Tikjda par le Haut commissariat à l’amazighité, vient de prendre fin ce dimanche après deux jours de travaux. Quatre résolutions ont marqué l’issue de cette rencontre culturelle et scientifique.

Les chercheurs et enseignants des universités de Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa ont animé ces travaux par de remarquables communications, élargissant les recherches afin d’apporter plus de lumière sur la haute portée civilisationnelle de la langue amazighe. Ces chercheurs puisent leur source d’études dans l’ensemble des filières scientifiques reconnues afin d’étayer leurs arguments et de justifier leurs travaux.

Ces recherches s’avèrent plus qu’utiles pour faire ressortir au grand jour la richesse, la densité ainsi que la complexité de la langue amazighe pouvant rayonner aussi bien dans les arts, la littérature, la poésie que dans la philosophie, dans la technologie et dans l’ensemble des sciences d’une manière générale. La faculté d’exprimer le concret au même titre que l’abstrait a été donc un des domaines de la recherche dans cette voie, que ce symposium organisé à Tikjda a mis en valeur.

Quatre recommandations y ont été consignées par Mme Cherifa Bilek Benlamara, sous-directrice au Haut commissariat à l’amazighité. La première insiste sur la nécessité d’impulser plus de dynamisme aux travaux de recherche sur la polysémie, étant donné des insuffisances constatées dans ce domaine. La deuxième consiste à assurer la publication et une large diffusion des travaux déjà effectués en polysémie.

La troisième met l’accent sur l’importance de développer la terminologie dans les domaines les plus divers pour éviter le recours à l’extension excessive du sens dû aux besoins de dénomination des termes. Quant à la quatrième, l’importance est axée sur l’organisation d’autres rencontres scientifiques, traitant de la polysémie dans des domaines aussi divers que la traduction et de l’enseignement.

Dans ce symposium organisé à Tikjda, il faudrait aussi retenir l’esprit de cette rencontre que le représentant du wali de Bouira a su admirablement exprimer lors de son intervention à la séance d’ouverture en déclarant d’une manière solennelle : « Tikjda avec ses majestueuses montagnes, ce lieu plein d’histoire, nous rappelle la glorieuse épopée de nos moudjahidine. Ils ont combattu pour la libération nationale. Aujourd’hui, un autre combat est d’actualité, c’est l’approfondissement de notre identité retrouvée, personnalisé par Si El Hachemi Assad, moudjahid, pour le rayonnement de l’amazighité ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email