-- -- -- / -- -- --
Nationale

Seulement deux millions d’abonnés depuis son lancement

Seulement deux millions d’abonnés depuis son lancement

Le nombre d’abonnés à l’ADSL (internet haut débit filaire) est de l’ordre de deux millions, à la fin juin 2015, contre 1,5 million en 2014, et ce depuis son lancement il y a dix ans, selon Algérie Télécom (AT).

« Plus de deux millions d’abonnés à l’ADSL ont été enregistrés au niveau national, dont la moitié a bénéficié du système MSAN », a précisé la même source.

Le nombre d’abonnés à l’ADSL était de 1,5 million en 2014 et de 1,3 million en 2013, selon les estimations de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) repris par l’APS.

Le système MSAN (nœud d’accès multiservice) est une nouvelle technologie de télécommunication qui permet de rapprocher les équipements des clients, ce qui autorise des débits plus élevés. Il permet aussi d’offrir, sur une simple ligne fixe, outre la voix et la data, certains services comme la télévision, la visiophonie et la VOD (vidéo à la demande).

Le nombre d’abonnés à la téléphonie fixe a atteint, quant à lui, les 3,1 millions d’abonnés, a-t-on estimé de même source. Concernant l’extension et la modernisation du réseau d’AT, plus de 63 000 kilomètres de fibre optique ont été réalisés à la fin du mois de juin 2015, l’objectif étant de poursuivre le déploiement de la fibre optique à raison d’« une moyenne de 10 à 15 000 km/an », a-t-on estimé.

Le programme d’extension et de modernisation du réseau d’AT vise à remplacer les câbles en cuivre, qui lui causent actuellement de « gros soucis » de dérangement et qui font l’objet de vols répétés en raison de la tension actuelle concernant le cuivre sur les marchés internationaux des matières premières, a-t-on expliqué.

Algérie Télécom collabore actuellement avec le ministère de l’Habitat pour le déploiement de son réseau de fibre optique dans les nouvelles cités (fibre to the home, FTTH), qui consiste à amener la fibre optique au plus près de l’utilisateur, comme cela est déjà en réalisation à la cité Kourifa (El-Harrach). « La bande passante internationale a connu, pour sa part, un bond spectaculaire en passant de 50 Gb en 2010 à 400 Gb aujourd’hui », a-t-on noté de même source.

L’opérateur public prévoit également de moderniser son système d’information et de billing (facturation) « afin de se donner plus de flexibilité dans le lancement de nouvelles offres et de nouveaux services. Ce que le système actuel ne permet pas ». Pour 2015, Algérie Télecom prévoit de poursuivre ses efforts d’investissement à hauteur de 45 milliards de dinars, contre 18 milliards de dinars en 2014. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email