-- -- -- / -- -- --
Sports

Sétif à la recherche de son Entente

Sétif à la recherche de son Entente

Rien ne va plus dans la maison Entente. Cette équipe sétifienne, championne d’Afrique et championne d’Algérie en titre, est le moins que l’on puisse dire, méconnaissable sur le terrain depuis un bon moment au regard des mauvaises prestations et des résultats médiocres qui ont conduit au déclin aussi bien en Ligue des champions africaine qu’en ce début du Championnat d’Algérie.

C’est vrai qu’il n’est pas interdit de subir une élimination en joute africaine, mais ce que les supporters, n’ont pas pu avaler est cette sortie aussi déshonorante avec une lourde défaite (3 à 0) concédée devant l’USMA lors de l’avant dernière journée de la phase de poule. Ce revers aussi sévère a, d’ailleurs, fait son effet notamment sur le plan mental.

Ce qui explique en partie la fébrilité du groupe devant ce même adversaire algérois, quatre jours plus tard, à l’occasion du match de mise à jour (2e journée) du Championnat professionnel 1 Mobilis.
En effet, le sursaut d’orgueil tant attendu des Sétifiens dans cette rencontre en particulier, n’a, malheureusement pas eu lieu au grand dam des inconditionnels Noir et Blanc. Et du coup l’équipe travers une crise qui ne dit pas son nom.

Les raisons des contre-performances de l’équipe son multiples, dont l’instabilité de l’effectif qui change d’un match à un autre soit de 40 à 50% dans la composante, notamment dans le compartiment défensif.

D’aucuns affirment aussi que les nouvelles recrues, ou du moins une bonne partie d’entre eux, n’ont pas apporté le sang neuf à l’effectif. Pour ne citer que le Franco-Algérien, Chenine et les trois jeunes internationaux Rebiai, Haddouche et Kenniche lesquels n’ont convaincu personne jusque-là. Evoquant l’exemple de l’ex Harrachi Kenniche, il faut dire que celui-ci n’a pas trouvé mieux que de pénaliser son équipe en écopant de deux suspensions en trois matchs disputés contre l’équipe soudanaise d’El Merrikh et l’USM Alger.

Même le niveau technique des « anciens » joueurs, à l’image de Toufik Zerrara, Malik Ziaya et Dagolo a considérablement régressé. Devant cet état de fait, la direction du club, présidée par Hassene Hammar ainsi que le staff technique dirigé par K.Madoui sont, plus que jamais, appelés à établir au plus vite, un plan de sauvetage qui permettra à l’équipe de se ressaisir et de reprendre rapidement le statut qui est le sien. En dépit de toutes les incohérences citées plus hauts, l’équipe d’Aïn Fouara, a, suffisamment d’atouts pour sortir la tête de l’eau et retrouver son « Entente ».

Il ne faut surtout pas se laisser emporter par le doute qui risque d’envenimer la situation. A commencer déjà par le rendez-vous prévu demain au stade du 08-Mai 45 face au CSC pour le compte de la 3e journée du championnat national.

La mission sétifienne est délicate sachant que les camarades de Delhoum ont affaire à une équipe constantinoise qui carbure à plein régime et qui se trouve-avec beaucoup de mérite en tète du tableau pour avoir arraché une première victoire sur le sol Kabyle contre la JSK et une autre à la maison aux dépens du MC Oran.

L’attaquant Noir et Blanc, Belaameiri, déclare à l’occasion que son groupe est parfaitement conscient de la rudesse de cette tâche et de l’importance des trois points qui vont sans doute provoquer le déclic tant attendu. Et par conséquent, l’ES Sétif ne jure que par la victoire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email