-- -- -- / -- -- --
Nationale

Service national : Un nouveau contingent libéré jeudi prochain

Service national : Un nouveau contingent libéré jeudi prochain

Les appelés des promotions précédentes ayant rejoint les rangs de l’Armée nationale populaire en janvier 2014 pour accomplir leur devoir national vont être libérés jeudi prochain en application des mesures de la nouvelle loi 14-06. La durée de leur incorporation est ainsi réduite de 18 à 12 mois.

En effet, le Haut commandement de l’Armée nationale populaire a décidé de réduire la durée de l’incorporation conformément au nouveau code du service national. La libération de ce contingent était prévue pour le 15 juillet prochain, conformément à l’ancien code du Service national.

Cette mesure a été prise par le général de Corps d’Armée, vice ministre de la Défense nationale, Chef d’état major de l’Armée nationale populaire Ahmed Gaïd Salah en vertu de l’article 76 qui stipule dans son alinéa 2 que « les modalités d’application de cette loi sur les militaires du service national en activités de service à la date de sa publication sont fixées par voie réglementaire », a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale.

Il convient de rappeler que la nouvelle loi du service national est inspiré du concept général du haut commandement de l’ANP de modernisation professionnalisation de l’armée. Elle répond au diapason des changements sociaux, économiques et politiques que connaît le pays. En outre, la durée du service national a été réduite pour satisfaire les attentes des jeunes citoyens et les encourager à répondre favorablement à l’appel du devoir.

Ainsi, les jeunes qui seront libérés le 15 janvier prochain des obligations du service national, vont aussi bénéficier des autres mesures du nouveau amendement. Les 12 mois qu’ils ont passés au sein des casernes de l’ANP, sont considérés comme un acquis pour eux. Désormais cette durée est comptabilisée dans l’expérience professionnelle. Elle est aussi additionnée dans le calcul des années de l’ancienneté de service exigée pour l’avancement et la retraite conformément à la législation en vigueur.

Par ailleurs, les jeunes qui ont quitté leur poste de travail pour répondre à l’appel du devoir national, vont être réintégrés dans leur ancien poste par la force de la loi, dans un délai maximal de six mois, comme le prévoit l’article 68 qui stipule que « Chaque citoyen effectuant son service national, est placé, auprès de son employeur public ou privé, dans une position dite de service national et réintégré immédiatement dans son poste de travail d’origine ou à un poste équivalent, même en surnombre ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email