-- -- -- / -- -- --
Nationale

Service civil : 1 450 médecins affectés au Sud

Service civil : 1 450 médecins affectés au Sud

Dans le cadre des efforts visant à palier graduellement le manque flagrant de médecins spécialistes dans les régions du Sud et des Hauts Plateaux, 1 450 médecins spécialistes y seront affectés dans le cadre du service civil, a indiqué jeudi à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

Le ministre de la Santé, qui répondait aux préoccupations des membres du Conseil de la nation lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales présidée par Abdelkader Bensalah, président du Conseil, a fait état de l’affectation au Sud de 1 450 médecins spécialistes sur un total de 2 400 diplômés en 2017.

Il a rappelé également les mesures prises par l’Etat pour faciliter la mission de ces derniers en termes de conditions socioprofessionnelles, selon l’APS.

En réponse à un sénateur de la wilaya de Tébessa concernant le manque de médecins spécialistes, notamment en cardiologie et gynécologie, ainsi que concernant l’ouverture d’une clinique de chirurgie pédiatrique, le ministre a indiqué que la wilaya jouissait d’une bonne couverture sanitaire pour la prise en charge des besoins de toute la population, relevant l’existence de 7 hôpitaux publics, 6 établissements de santé de proximité et 33 polycliniques comprenant 9 salles d’accouchement.

Concernant la mise en place d’une clinique de chirurgie pédiatrique, M. Boudiaf a affirmé que le ministère prendra en charge cette préoccupation dans la mesure des moyens disponibles.

Le ministre a saisi cette occasion pour rappeler que le nombre de polycliniques fonctionnant 24h/24h est de 723 à travers l’ensemble du territoire national, ajoutant que « ces polycliniques assurent des prestations spécialisées de base et leur nombre sera augmenté à court terme en fonction des besoins nationaux « .

Répondant à une question du sénateur de la wilaya de Médéa relative à la fluctuation de l’approvisionnement de l’hôpital de Beni Slimane en oxygène, M. Boudiaf a fait état de l’installation d’un réservoir en plus des 48 bouteilles disponibles et des 22 en réserve, affirmant que cette quantité est suffisante pour ravitailler l’hôpital dont la consommation, a-t-il dit, « ne dépasse pas 12 bouteilles par jour ».

Concernant la relance du projet d’un hôpital dans la commune de Benchicao, d’une capacité de 160 lits, M. Boudiaf a fait état d’une étude en cours de préparation pour relancer ce projet une fois les conditions propices réunies.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email