-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sept quintaux de cannabis saisis grâce au GPS

Sept quintaux de cannabis saisis grâce au GPS

Les éléments de la Brigade criminelle ont adopté la technique du GPS qui leur a permis de localiser et de surveiller les déplacements des trafiquants de drogue, d’Alger vers Tlemcen, sans que ces derniers ne se rendent compte. Cette technique a permis de saisir 7 quintaux de cannabis et surtout le démantèlement d’un réseau national.

La Brigade criminelle anti-stups de la Sûreté nationale a réussi, durant la fin de la semaine passée, de réaliser un vaste coup-de-poing contre les cartels de drogue, suite à la saisie de 710 kg de cannabis à partir du système GPS et l’arrestation de quatre trafiquants. Selon la Cellule de communication de la DGSN, cette opération de qualité que les éléments de la Brigade criminelle ont menée a permis le démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue.

Ce réseau de trafic, poursuit la Sûreté nationale, était en activité sur l’axe Ouest et Centre du pays, où d’importantes quantités de cannabis transitaient sur cet axe à bord, explique la Police, des véhicules de grosses cylindrées. Tout a commencé, indique la Sûreté nationale, suite à l’interpellation d’un premier membre du réseau national, et ce lors d’une opération exécutée par les forces anti-stups à Alger qui avait permis de mettre la main sur 25 kg de drogue.

L’interrogatoire mené avec le présumé trafiquant a été fructueux, d’autant plus que cela a permis aux enquêteurs de la Brigade criminelle d’apprendre l’existence d’un vaste réseau national de trafic de kif traité et qui s’étend dans plusieurs wilayas du pays. Partant des renseignements judicieux fournis par l’acolyte des narcos, les policiers ont lancé des investigations approfondies qui se sont poursuivies durant plusieurs jours afin de localiser les membres du réseau national.

Ce qui devait arriver arriva. Au bout de quelques jours d’enquête, les éléments de la Brigade criminelle ont localisé plusieurs lieux où les trafiquants de cannabis étaient en activité. Ceci dit, les enquêteurs policiers ont réussi à avoir plusieurs « tuyaux » confirmant la présence du réseau de trafic, qui agissait à travers quatre wilayas du pays, Alger, Ain Defla, Oran et Tlemcen.

C’est ainsi qu’une extension d’expertise a été effectuée par les enquêteurs visant les quatre wilayas citées. Les enquêteurs ont utilisé une technique très avérée qui constitue sur l’utilisation du système GPS (Global Positioning Sytem), où les véhicules des trafiquants étaient sous surveillance et leurs déplacements également, à leur insu.

Les policiers avaient décidé, jeudi dernier, de passer à l’action. Plusieurs perquisitions des domiciles ont été menées par les enquêteurs, ce qui a consolidé par l’arrestation de trois autres trafiquants, 7 quintaux de cannabis, des psychotropes et de trois véhicules haut de gamme.

D’après la Sûreté nationale, les trois véhicules saisis étaient réservés aux déplacements des trafiquants dans plusieurs wilayas du pays, où leurs fournisseurs attendaient la réception des cannabis. Par ailleurs, la Police précise aussi que, la quantité de drogue s’est infiltrée il y a quelques semaines du Maroc avant son stockage dans un lieu isolé, en cachette. Toutefois, le travail de renseignement appuyé par l’utilisation du système GPS a permis aux policiers de localiser et d’identifier avant d’arrêter les trafiquants. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email