-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sept millions de dollars pour la capture de l’algérien Youssef Al- Annabi

Sept millions de dollars pour la capture de l’algérien Youssef Al- Annabi

Les Etats-Unis ont décidé d’offrir une prime allant jusqu’à 7 millions de dollars pour toute personne ou entité qui fournissent des informations permettant de localiser ou d’identifier l’algérien Abou Oubeida Youssef al-Annabi, l’actuel émir de l’organisation terroriste Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). C’est ce qu’a annoncé le département d’Etat américain ce mercredi soir sur son site web.

Il s’agit de la plus haute mise à prix consacrée à un terroriste algérien depuis Abdelmalek Droudkel et Mokhtar Belmokhtar tous les deux éliminés, dont les têtes ont été mises à prix pour 5 millions de dollars chacun.

Abou Oubeïda Youssef al-Annabi dont le vrai nom est Yazid Mebarek a été désigné à la tête de l’AQMI en novembre 2020 suite à la mort en juin de la même année de Droudkel, abattu par les forces françaises au nord du Mali. L’organisation terroriste a également confirmé le décès de son émir historique, Abdelmalek Droukdel, selon le SITE Intelligence Group.

L’institut basé aux États-Unis, qui surveille les sites djihadistes, a annoncé qu’AQMI avait exhibé le corps de son ancien dirigeant dans une vidéo pour la première fois.

Une fois nommé à la tête de l’organisation terroriste, Al-Annabi a prêté allégeance à al-Qaida, dirigée par l’égyptien Ayman al-Zawahiri. Al-Annabi, 51 ans, qui était depuis 2011 le chef du majlis echoura, l’organe central de consultations d’Aqmi, était pressenti depuis de longue date pour succéder au dirigeant historique. Il était en charge de la propagande et des médias de l’organisation algérienne qui a succédé à la défunte GSPC (groupe salafiste pour la prédication et le combat).
Etudiant en sciences économique à l’université de Constantine, il devient militant actif du Front islamique du salut (FIS), le parti islamiste crée en 1989.
Un an après l’arrêt du processus électoral en janvier 1992, Yazid Mebarek, fraîchement diplômé, rejoint les rangs de l’Armée islamique du salut (AIS), puis ceux du GIA où il fait la connaissance d’Abdelmalek Droukdel en 19962.

Il monte en grade pour devenir un des principaux combattants du GIA.
En novembre 2009,il échappe de justesse à la mort en tombant dans une embuscade tendue par l’armée dans le maquis d’Imsouhel, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Il en sort gravement blessé et perd l’usage d’une jambe, ce qui le cantonnera à un rôle moins opérationnel, et plus idéologique et administratif au sein de l’organisation terroriste.

Le 25 avril 2013, en réaction à l’opération Serval, lancée par la France au Mali, Abou Obeida Youssef al-Annabi appelle au djihad contre la France.
Le GSPC avait été désignée organisation terroriste internationale le 23 septembre 2001. Le département d’État américain a inclus ce groupe dans sa liste le 27 mars 2002. En septembre 2006, le GSPC a officiellement rejoint le réseau terroriste d’al-Qaida et s’est rebaptisé AQMI.

Le 9 septembre 2015, le département d’État américain a désigné al-Annabi comme terroriste international en vertu du décret exécutif (EO) 13224. Le 29 février 2016, il a été placé dans la liste des personnes sous le coup des sanctions de l’ONU.

Selon le département d’Etat américain AQMI est responsable de l’enlèvement et d’assassinat de ressortissants américains.

Les personés ayant des informations sur Al-Annabi sont conviés à prendre attache avec la direction des primes et de justice sur le site web www.rewardsforjustice.net  ou à envoyer des messages sur Signal, Telegram ou WhatsApp  sur un numéro fourni sur le site.

La même source indique que depuis sa création en 1984, le programme “primes pour la justice” a versé plus de 200 millions de dollars à plus de 200 personnes qui ont fourni des informations exploitables qui ont aidé à traduire des terroristes en justice ou à empêcher des actes de terrorisme dans le monde.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email