-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sept fréquences accordées à des chaînes TV

Sept fréquences accordées à des chaînes TV

C’est une première dans le domaine de l’audiovisuel. Il aura fallu attendre des années pour que ce secteur commence à retrouver les esquisses d’une organisation et d’une gestion à travers une réglementation des plus officielles.

Il s’agit d’un premier geste vers la fin de l’anarchie qui régnait depuis 2011 dans l’audiovisuel national, qui totalise une cinquantaine de chaines de télévisions, toutes de droit étranger, et que sauf cinq possédaient des agréments pour ouvrir des bureaux en Algérie.

Une certaine tolérance existait dans l’exercice de ces chaines, qui se targuaient d’être favorable au pouvoir ou proches des thèses officielles.

A l’époque, le gouvernement était favorable à l’existence de ces télés privés, et dont le contenu et les programmes totalement algérianisés contrastaient avec les autres chaines plus puissantes du Moyen Orient et du Golfe et qui développaient des discours hostiles dans la foulée du fameux « printemps arabe ».

Or, depuis, les choses ont stagné et la situation a glissé vers des dérapages et des incohérences que même la création de l’Arav, Autorité de régulation, n’a pu endiguer.

Avec cette décision, il semble que les pouvoirs publics ont décidé de remettre les choses sur les rails. Un arrêté portant lancement de l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de création de chaines de télévisions (services de diffusion télévisuelle thématique) a été donc publié hier par le ministère de la Communication au Journal officiel.

C’est ainsi que 7 autorisations seraient attribuées par les pouvoirs publics, à travers la TDA, entreprise de télédiffusion algérienne basée à Bouzaréah. Selon l’arrêté, ces sept chaines de télévision sont réparties comme suit : une chaine d’actualité politique, économique et sociale, une autre culturelle, une autre consacrée à la jeunesse, une autre sur les arts culinaires, les découvertes, des séries et divertissements et sportive.

Les entreprises, les institutions et les organismes publics et les sociétés de droit algérien peuvent postuler à cet appel à candidature dans les soixante jours suivant la date de la première publication dudit appel daté du 28 septembre 2017.

Le même arrêté indique que ce délai pourrait être prorogé de 30 jours une seule fois par une décision de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel.

Selon les précisions techniques, 5 chaines thématiques seront diffusées sur le satellite Eutelsat 7WA avec une couverture du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord, tandis que deux autres seront diffusées sur le satellite Eutelsat 5WA avec une couverture du Grand Maghreb.

Toutes les programmations des chaines devront être diffusées en clair, sans cryptage et avec deux langues nationales et officielles, l’arabe et le tamazight.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email