-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sensibiliser l’enfance au devoir de mémoire

Sensibiliser l’enfance au devoir de mémoire

Les musées d’Algérie ont tous conçu un programme d’activités dans le cadre de la célébration du soixantième anniversaire du déclenchement de la lutte armée pour le recouvrement de la souveraineté nationale. Le musée national de la miniature, de l’enluminure et de la calligraphie a mis l’accent sur la sensibilisation de l’enfance au devoir de mémoire.

« Nous nous sommes préparés à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire pour marquer la mémoire de nos enfants par la pratique de l’art de la calligraphie, de l’enluminure et de la miniature, un art ancestral, miroir de notre identité et de notre personnalité », a déclaré le directeur de ce musée M. Mustapha Belkahla.

Lui-même, personnellement, il se penche sur chaque enfant invité à cette journée, pour lui expliquer avec patience et pédagogie les rudiments de base de ce riche patrimoine artistique. Il prend son temps devant chaque jeune participant, prenant le crayon ou le pinceau, l’accompagnant dans son inspiration.
Il faut dire que le musée a mis à la disposition de ces enfants le matériel nécessaire pour exécuter au mieux ces travaux sur le papier.

Cependant, l’objectif recherché consiste à marquer la mémoire de l’enfance par les hautes valeurs cultuelles dictées par la Révolution de Novembre. Il s’agit de faire prendre conscience, dès ce jeune âge de l’importance des éléments de notre patrimoine et de pouvoir, avec l’âge adulte de les cultiver et de les entretenir pour mieux consolider et affermir les idéaux de la Révolution de Novembre.

Les moudjahiddine ont sacrifié leur vie pour ces idéaux et il est aujourd’hui de notre devoir de les perpétuer et surtout de les poursuivre dans le futur, par le biais de l’éducation de la jeunesse. Elle pourra ensuite porter le flambeau pour toujours quant les acteurs de cette Révolution de Novembre ne seront plus de ce monde.

Pour encadrer, cette jeunesse, les artistes du musée de la miniature, de l’enluminure et de la calligraphie était aussi présents. En plus de l’enseignement prodigué aux enfants, ils devaient marquer cette journée par la réalisation sur place de plusieurs fresques géantes inspirées par la célébration de ce soixantième anniversaire. 

Le premier de cette sublime création artistique a été le célèbre calligraphe d’Oran, Taleb Mahmoud. Son œuvre dense et impressionnante avec des couleurs rappelant la terre d’Algérie, retrace l’épopée glorieuse tracée par la Révolution de Novembre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email