-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sensibilisation sur le phénomène du terrorisme routier

Sensibilisation sur le phénomène du terrorisme routier

L’université Yahia-Farès de Médéa a abrité hier la cérémonie de lancement d’une campagne de sensibilisation sur les accidents de la route par la Gendarmerie nationale.

Et pour cause, la route reste l’une des principales causes de mortalité en Algérie lorsqu’on sait que pas moins de 3 256 vies humaines ont été fauchées au cours de la seule année 2015 ; un chiffre qui classe l’Algérie parmi les pays en peloton de tête en matière de nombre de victimes de la route.

A ce titre, le commandant de groupement de la gendarmerie de Médéa a expliqué, à l’occasion du lancement de la campagne de sensibilisation sur les accidents de la circulation, en direction des usagers, que des solutions radicales associant toutes les parties concernées (services de sécurité, justice, école, etc.) doivent être trouvées.

Car, a-t-il ajouté, la Gendarmerie nationale a mis le problème de la circulation routière en tête de ses priorités, en imposant les mesures de rigueur que dicte la situation afin de pouvoir arriver à réduire le nombre d’accidents. Même si une baisse sensible de 12,86% a été enregistrée en 2016, ce chiffre reste insuffisant eu égard au nombre de victimes.

Mais le phénomène du terrorisme routier a de nombreuses retombées sur le Trésor public quant à la prise en charge médicale des victimes blessées ainsi que des veuves et orphelins laissés à la charge de la société et de l’Etat.
La principale cause des accidents survenus sur le réseau routier de la wilaya au cours des 11 mois de l’année 2016 est imputée aux conducteurs appartenant à la catégorie d’âge comprise entre 18 et 29 ans.

Ce qui a amené la gendarmerie à procéder à quelque 10 114 retraits de permis au cours de la même période, constatant une baisse sensible des accidents sur la RN 1, où les contrôles routiers sont quasi permanents.

La présence des éléments de la Gendarmerie nationale sur la RN 1 est justifiée par la densité de la circulation routière sur ce réseau ayant une portée stratégique pour les échanges économiques entre les différentes régions du pays. En effet, pas moins de 9 135 véhicules empruntent chaque jour la RN 1, dont un grand nombre de poids lourds souvent surchargés, non sans risque sur les autres usagers et même sur l’état de la chaussée.

Désormais, les véhicules seront soumis à des contrôles de poids par l’utilisation de bascules mobiles et pliables mis à la disposition des éléments de la Gendarmerie nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email