-- -- -- / -- -- --
Nationale

Selon l’ONAEA : 8% de la population algérienne encore analphabètes

Selon l’ONAEA : 8% de la population algérienne encore analphabètes

La lutte contre l’analphabétisme, un des défis majeurs auquel est confrontée l’Algérie depuis son indépendance, se poursuit sans relâche et réalise des progrès remarquables. Même si le phénomène n’est pas complètement éradiqué, il n’en demeure pas moins que son taux continue de reculer de façon considérable.

Visiblement, le taux d’analphabétisme a connu ces dernières années un net recul, grâce à la stratégie nationale d’alphabétisation mise en œuvre depuis 2008 en collaboration avec les partenaires officiels et la société civile, qui a donné ses fruits. Ainsi, si le taux d’analphabétisme avoisinait 85% à la veille de l’indépendance, il ne cesse de reculer de façon considérable. Pour cette année, il a été encore réduit et a atteint 8,71%, avait affirmé Hassan Slimani, secrétaire général de l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA). La célébration de la Journée mondiale d’alphabétisation a été l’occasion de mettre la lumière sur la situation dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme et sur son évolution. Elle a été l’occasion également de faire le point sur les résultats obtenus par les différents programmes et la stratégie adoptée par le gouvernement. Le responsable de l’ONAEA a précisé que 397 inscrits en classe d’alphabétisation ont pu poursuivre cette année un enseignement à distance et 738 ont rejoint des établissements de formation professionnelle. L’année en cours a connu, selon Hassan Slimani, l’inscription de 129 jeunes dans les centres d’instruction du service national et 7 575 dans des établissements de rééducation. Il a considéré que l’alphabétisation vise à aider l’apprenant à acquérir des compétences multiples lui permettant d’améliorer ses conditions de vie et de jouir de ses droits politiques, économiques et sociaux pour mieux s’intégrer à la vie sociale et professionnelle. Il convient de rappeler que depuis 2007, l’ONAEA pilote un plan d’alphabétisation qui vise en premier lieu la femme et la jeune fille, âgées de 15 à 49 ans. Le programme a permis de réduire encore davantage la part de l’illettrisme dans cette tranche de la population. Par ailleurs, la stratégie nationale d’alphabétisation a permis de mettre en application les clauses de la convention de partenariat avec l’Office national d’enseignement et de formation à distance (ONEFD) pour accompagner les jeunes affranchis d’illettrisme, en leur permettant de suivre des études à distance en première année d’enseignement moyen.

L’ONAEA s’attaque à l’analphabétisme numérique

Il n’est jamais trop tard pour apprendre. Pour l’ONAEA, la lutte contre l’analphabétisme numérique est un autre défi à relever dans le cadre des futurs programmes. Si les jeunes générations s’adaptent au monde numérique, beaucoup d’autres personnes, notamment les sexagénaires, ont du mal à maîtriser l’outil informatique qui demeure un véritable signe d’inaptitude. D’où l’urgence de travailler dans ce sens pour permettre d’abord à beaucoup de nos cadres et dirigeants de s’initier aux TIC.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email