-- -- -- / -- -- --
Nationale

Selon le SG du RND: L’Algérie fait l’objet de complots

Selon le SG du RND: L’Algérie fait l’objet de complots

L’Algérie fait face à diverses attaques visant en particulier la stabilité du pays et la mise en échec de la démarche de construire la nouvelle Algérie.
C’est ce qu’a déclaré ce samedi le nouveau secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, précisant que plusieurs scénarios ont été fomentés dans cette optique.

Dans une sortie qui se veut un retour après une éclipse ayant marqué le RND pendant des mois, le chef du parti estime que « l’on veut phagocyter le projet de la construction de la nouvelle Algérie via des plans bien étudiés dans des cercles connus et qui éprouvent haine et rancœur au peuple algérien ». 

M Zitouni n’a pas cessé de ressasser « ces complots » attentant à l’unité du territoire national et qui veulent profiter de la situation actuelle et la fragilité du front interne engendrées par une crise multidimensionnelle.

Le pays reste ciblé dans son unité nationale et son front interne que l’on veut « émietter », ainsi que dans ses choix stratégiques. Plusieurs scénarios ont été conçus dans ce sens visant à le déstabiliser via des organisations profitant de leur accréditation pour mettre en œuvre la feuille de route bien définie de ces parties  », poursuit-il.
Ces parties, estime -t-il, veulent semer le doute sur la volonté des pouvoirs publiques d‘aller vers le changement et les décisions prises récemment.

Par ailleurs, le patron du RND a indiqué que pour faire sortir des solutions à la crise actuelle étant le résultat de nombreuses accumulations, il faudrait tirer des enseignements des échecs du passé.
C’est du moins la logique que le SG du RND veut instaurer au sein de sa formation politique qui a été par le passé un des appareils de l’ancien régime, outre des remous et des guerres intestinales pour le leadership et qui n’ont pas été sans conséquences sur l’image le parti et l’engagement de ses militants.

Selon l’ancien maire d’Alger centre, le RND doit apprendre de son expérience précédente pour pouvoir surmonter les embuches qui ont semé son parcours et s’affirmer de nouveau sur le paysage politique. 

« En tant que parti politique s’inscrivant dans l’objectif de service les institutions de l’Etat. Aujourd’hui, Nous voulons se projeter dans l’avenir avec volonté et responsabilité.
Nous sommes ici afin de tenter de trouver des solutions qui s’avèrent nécessaires et assumer notre responsabilité comme nous l’avons toujours fait depuis 1997 », relève-t-il.

« Le RND a toujours été présent aux tournants importants qui ont marqué l’histoire du pays. Et il est prêt à contribuer à présenter des solutions concrètes et pas démagogique », ajoute-t-il encore. Tout le monde connait les problèmes et les turbulences qu’a dus traverser notre parti , mais nous aspirons à un avenir meilleur , souligne le patron du parti.

Il y a à peine un mois, M Zitouni qui a succédé à Azzedine Mihoubi et avait annoncé lors de sa première sortie « sa volonté de procéder à une refonde au sein des structures du parti afin de rompre avec es anciennes pratiques » .

Cette volonté est mue, certainement, par les affres de l’exclusion de sa formation politique qu’il a dus subir en 2012 sous la direction de l’ancien SG du parti et l’homme fort du régime de cette époque , Ahmed Ouyahia.

Aujourd’hui, le nouveau SG du RND semble avoir pour ambition de repositionner de son parti en affichant clairement son adhésion à la démarche du président de la république Abdelmadjid Tebboune. Or, le parti dont de nombreux cadres font face à des poursuites judiciaires reste honni sur le plan populaire car étant considéré comme une machine à fraude au profit de la îssaba durant les 20 dernières années. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email