-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal souligne la nécessité de renforcer la coopération algéro-malienne

Sellal souligne la nécessité de renforcer la coopération algéro-malienne

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a souligné jeudi à Bamako la nécessité de « renforcer et d’amplifier » la coopération algéro-malienne en la diversifiant afin qu’elle puisse atteindre la dimension et la portée substantielles qu’elles exigent.

« Les nombreux échanges de visites de haut niveau intervenus entre nos deux pays, au cours des deux dernières années, ont permis de confirmer et de mettre en exergue les liens solides d’amitié et de solidarité qui unissent l’Algérie et le Mali, tout en soulignant, dans le même temps, la nécessité pour la coopération algéro-malienne de se renforcer et de s’amplifier davantage, en se diversifiant de manière significative », a déclaré M. Sellal à lors des travaux de la 12ème session de la Grande commission mixte algéro-malienne.

Il a indiqué, par la même occasion, que sa présence à Bamako « traduit notre volonté commune d’insuffler à nos relations bilatérales une dynamique nouvelle et de leur conférer la dimension et la portée substantielles qu’elles exigent ».

Dans cette perspective, a souligné le Premier ministre, cette session doit « offrir l’opportunité d’examiner toutes les possibilités susceptibles de conférer à notre coopération une impulsion forte et décisive, afin de l’engager résolument dans des actions concrètes visibles et durables ».

« Il nous revient à cette fin, a-t-il dit, de consolider encore davantage les mesures adéquates à même de nous permettre de poursuivre avec efficience notre combat opérationnel contre les facteurs d’insécurité qui s’érigent comme de vrais obstacles à la coopération bilatérale tant il est vrai que la sécurité reste une condition indispensable à toute politique de développement et de coopération ».

M. Sellal a relevé que « l’Algérie et le Mali partagent la même conviction en faveur d’une conjugaison des efforts et des moyens pour mener à bien la lutte antiterroriste, renforcer davantage la sécurité transfrontalière et mettre un terme définitif au terrorisme et au crime organisé sous toutes ses formes » .

« Nous devons continuer à travailler ensemble et coordonner nos efforts pour stabiliser définitivement notre région, le Sahel », a recommandé le Premier minsitre.

Il a souligné, par la même occasion, que la tenue de cette session de la Grande commission mixte s’inscrit dans le cadre des orientations des Chefs d’Etat des deux pays, Abdelaziz Bouteflika et Ibrahim Boubakar Keita et dans le prolongement de la tradition des relations fraternelles qu’entretiennent de longue date les deux pays, tant sur le plan politique que sur le plan de la coopération économique.

Dans le volet économique, le Premier ministre a noté que le flux des échanges économiques entre les deux pays « demeure modeste et ne reflète nullement les immenses potentialités que recèlent nos deux pays ».

Il a estimé, à cet effet, que « la signature de la convention fiscale de non double imposition et de 9 accords permettront certainement, de réduire les obstacles qui entravent l’échange de biens et de services ainsi que les mouvements de capitaux entre nos deux pays ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email