-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal réoccupe le terrain via Hassi R’mel

Sellal réoccupe le terrain via Hassi R’mel

Le chef du gouvernement sera à partir d’aujourd’hui sur le terrain. Il reprend son bâton de pèlerin dans l’objectif de sillonner quelques wilayas. Porte de l’Atlas présaharien, la wilaya de Laghouat, une des plus importantes de la région centre des Hauts Plateaux de par sa superficie et ses richesses, sera la première halte du chef de l’exécutif.

Abdelmalek Sellal aura à inspecter l’état d’exécution du programme de développement de cette région, selon un communiqué de son cabinet. Cette virée s’inscrit, selon la même source, « dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi du programme du président de la République ».

Plusieurs points sont à l’ordre du jour de la visite de l’hôte de Laghouat, dont l’inspection et l’inauguration de plusieurs projets à caractère socio-économique et le lancement d’autres inscrits durant ce quinquennat. Le chef du gouvernement aura aussi à s’enquérir du programme de relance gazière à Hassi R’mel, au sud de la wilaya.

Les nouvelles orientations en matière d’investissement économique hors hydrocarbures nécessiteraient un suivi à la hauteur des objectifs tracés. C’est ainsi que la relance de plusieurs projets est à l’ordre du jour de cette visite du chef de l’exécutif qui sera accompagné d’une délégation ministérielle dont probablement les ministres de l’Energie, de l’Industrie et des Mines et celui de l’Agriculture.

Le choix de cette wilaya du Centre n’est nullement fortuit. La région regorge de ressources naturelles et d’une abondance de matières premières en sus de son immense territoire, qui lui confère aussi un statut de région agricole par excellence notamment dans la culture du coton.

Les autorités, qui n’ignorent pas que la région dispose aussi d’unités de transformations industrielles, de tannage et de fabrication de produits cellulosiques, dont le papier, seraient tentées de développer d’autres filières industrielles, telles l’industrie pétrochimique et la fabrication des plastiques et du caoutchouc.

La région recèle aussi des richesses minières, essentiellement le sable, les agrégats et le gypse. Des potentialités à l’origine aussi du projet de construction d’une des plus importantes cimenteries au niveau national. Cela en sus des opportunités d’investissement qu’offre la région dans tous les domaines, d’autant que la disponibilité des ressources énergétiques n’est plus à prouver.

Le gaz pour l’Europe, une aubaine

C’est d’ailleurs un des points essentiels de la visite du chef du gouvernement, qui devrait s’enquérir du programme de relance gazière à Hassi R’mel au sud de la wilaya.

La wilaya, qui renferme le plus important gisement gazier jamais découvert durant les cinquante dernières années, constitue un pôle incontournable pour l’exploration et l’exploitation de ce produit fossile.

La richesse et la proximité de la région avec le bassin méditerranéen comparativement aux autres gisements sahariens en font en effet un atout.

D’autant qu’il n’est plus à prouver que parmi les alternatives qui s’offrent à l’Etat en matière d’exportation d’hydrocarbures, le gaz, très convoité en Europe après le revirement géopolitique de la Russie de Poutine, reste une aubaine à ne pas négliger. Le programme concocté pour la délégation ministérielle ne pouvait aussi ignorer l’installation de la centrale électrique hybride, toujours à Hassi R’mel.

Cette station hybride, qui s’est matérialisée durant l’année 2011 après son inauguration par le ministre de de l’Energie et des Mines de l’époque, Youcef Youcefi, est le fruit d’une collaboration avec les Espagnols dans le cadre d’une joint-venture dont la date de création remonte à 2006. Bien qu’elle soit de faible capacité, elle n’en constituait pas moins un prototype d’une technique à encourager. Et la crise pétrolière pourrait réamorcer le projet. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email