-- -- -- / -- -- --
Nationale

Sellal rassure : «Le rapatriement des sans-papiers se fait dans le respect»

Sellal rassure : «Le rapatriement des sans-papiers se fait dans le respect»

Le rapatriement des Algériens situation clandestine à l’étranger se fait en coordination avec le gouvernement algérien et beaucoup de pays, notamment la Belgique, « en veillant au respect de la dignité humaine, selon le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

Le rapatriement d’Algériens se trouvant en situation irrégulière à l’étranger se fait en « bonne intelligence » et « parfaite coordination » avec beaucoup de pays, notamment la Belgique, en veillant à « la dignité des personnes », a-t-il indiqué hier à Alger lors d’un point de presse, animé conjointement avec son homologue belge, Charles Michel, en visite de travail de deux jours en Algérie.

« L’essentiel c’est de veiller à la dignité des personnes car c’est éminemment important pour nous, de veiller à la dignité des personnes », a-t-il insisté soulignant que pour « le reste, il se fera dans le cadre de la réglementation en vigueur ».

Le chef de l’exécutif a assuré que l’Algérie n’a pas de difficultés (…) et il y a un travail qui se fait entre les services des polices des deux pays, chargés de travailler en bonne intelligence.

« Nous avons des capacités techniques et des bases de données (…), on travaille en toute légalité, dans le strict respect des personnes, il ne devrait pas y avoir de difficultés ni de problèmes sur ce plan », a-t-il soutenu.

Il a évoqué par ailleurs la lutte assidue contre le terrorisme. « Nous sommes intransigeants en matière de lutte antiterroriste et nous veillons à coordonner avec tous les pays, y compris la Belgique, pour qu’on s’entraide et je crois que les choses marchent très bien et continueront à bien marcher dans le strict respect mutuel des réglementations et surtout des personnes », a-t-il encore ajouté.

La Belgique compte 35 000 Algériens en situation régulière

Sellal a souligné qu’il y avait, partant des données des autorités belges, 35 000 Algériens en situation régulière en Belgique, soutenant que « globalement, ils se comportent correctement ». « Nous avons discuté et ça fait plusieurs années qu’on le fait.

On fait beaucoup de choses mais peut-être que ça ne se voit pas », a-t-il dit, soulignant qu’il y a une « entente parfaite » sur le respect réciproque dans le domaine de la circulation des personnes.
Par ailleurs, Sellal s’est entretenu avec son homologue du Royaume de Belgique sur « l’évaluation de l’état des relations bilatérales dans tous les domaines ».

Les discussions ont porté sur l’examen « des mécanismes à même de permettre d’accroître les échanges économiques d’une part et, d’aborder, dans le cadre d’un esprit de dialogue et de concertation, les questions liées à la circulation des personnes et des affaires sécuritaires ».

Dans une déclaration à la presse à son arrivée à Alger, le Premier ministre belge avait indiqué que sa visite en Algérie « devra permettre aux deux pays de renforcer leurs relations dans les différents domaines ».

Au cours de cette visite, le Premier ministre belge a visité une entreprise algéro-belge de fabrication de produits pharmaceutiques Janssen Cilag située dans la zone industrielle de Rouiba.

Accompagné du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, M. Michel s’est rendu au laboratoire de recherche et à l’unité de production de médicaments de cette entreprise et a également assisté à une présentation sur les activités de Janssen Cilag en Algérie. 

Le laboratoire belge Janssen Cilag a entamé en 1998 ses activités en Algérie, dans une première étape, par la distribution de ses produits à travers la société algérienne privée Prodiphal-distribution avant de créer la joint-venture avec cette même société privée pour la fabrication locale de certains de ses produits. A l’issue de sa visite à cette entreprise, M. Michel s’est félicité des résultats de ce partenariat algéro-belge.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email